Se connecter S’abonner

De l’intérêt d’utiliser les ETF dans le PEA et l’assurance vie

Le PEA et l’assurance vie sont des supports privilégiés afin d’utiliser les ETF pour une diversification à moindre coût (1).

Au niveau mondial, l’industrie des ETF, ces fonds listés en continu sur une place boursière, également appelés trackers, proposait, fin 2020, près de 8 000 produits dont environ 1 500 en Europe et 350 en France, via Euronext Paris, où l’offre a presque doublé en dix ans. La France présente une spécificité intéressante car nombre de ces ETF peuvent être logés dans un PEA ou un contrat d’assurance vie.

ETF et PEA, un mariage de raison

Pour être éligibles au PEA, les ETF doivent être composés d’actions européennes, mais certains peuvent échanger la performance de leur portefeuille contre celle d’un indice extra-européen. On parle d’ETF à réplication synthétique. Ces derniers peuvent être éligibles au
PEA tout en donnant accès à des zones de croissance économique situées hors de l’Union européenne. Les faibles frais de gestion annuels des ETF (0.25 % en moyenne) renforceront l’attractivité du PEA.

A Lire >> Dossier : savoir investir dans les ETF

Les ETF combinés aux avantages de l’assurance vie

Les ETF peuvent exprimer, dans les contrats en unités de compte, toute leur diversité (actions, obligations, zones géographiques, thématiques, critères ESG) et faire valoir leur tarification modérée (1). Selon l’Observatoire Quantalys, près de quatre contrats d’assurance vie sur dix proposent au moins un ETF dans leur offre. Il existe même des contrats 100 % ETF. La grande majorité des ETF sont éligibles à l’assurance vie, encore faut-il qu’ils soient référencés. Ne pas hésiter à en faire la demande auprès de sa compagnie d’assurances.

(1) Des frais de transaction peuvent être prélevés par l’intermédiaire financier.

Pour en savoir plus sur les ETF, rendez-vous sur le site easy.bnpparibas.fr