Se connecter S’abonner

Marché primaire : PrimaryBid se lance en France

La plateforme anglaise veut démocratiser l’accès au marché primaire actions. Les investisseurs particuliers pourront y accéder via Boursorama, Bourse Direct ou Easy Bourse.

Crédit: iStock.

Un nouveau service est lancé ce mardi 1er  juin pour les particuliers actifs en Bourse : PrimaryBid. Cette société, inaugurée au Royaume Uni en 2016, a un objectif : démocratiser l’accès au marché primaire actions. En France, les particuliers peuvent facilement souscrire aux introductions en Bourse puisque généralement jusqu’à 10% du capital leur est dédié. Mais, ils ont ensuite rarement la possibilité participer aux opérations suivantes, notamment aux augmentations de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription, qui sont réservées aux seuls institutionnels. Et pourtant ces dernières peuvent être intéressantes !

Un partenariat avec Euronext

« Grâce à notre technologie et à un partenariat avec Euronext, nous permettons aux particuliers d’accéder aux placements accélérés. Ceux-ci peuvent présenter une décote significative sur le cours de Bourse », constate François de Wiljes, responsable de PrimaryBid en France. Par exemple, fin 2020, McPhy Energy, société spécialisée dans les équipements de production et distribution d’hydrogène zéro-carbone, a réalisé une augmentation de capital de 180 millions d’euros. Résultat : 23,50 euros l’action nouvelle, soit une décote de 8,56% par rapport à son cours boursier. Plus récemment, en janvier, l’expert en ingénierie et forage à destination des industries pétrolière et gazière, Dolfines (ex-Dietswell) a émis 300 000 actions nouvelles, au prix unitaire de 2,20 euros, soit une décote de 22% ! A l’époque, les particuliers n’étaient pas conviés à ce type de transaction.

Veuillez sélectionner un ou plusieurs éléments dans la liste sur le côté.

Un service gratuit pour les particuliers

Désormais, vous pourrez y avoir accès. Le service PrimaryBid est accessible sans frais supplémentaires via trois courtiers : Boursorama, Bourse Direct et Easy Bourse. Seul bémol, ce sont des placements accélérés. Ils s’effectuent en très peu de temps après la clôture. Vous n’aurez donc que quelques heures pour vous décider d’y participer ou non. Néanmoins, contrairement à une introduction en Bourse, vous avez à disposition tout l’historique des cours et davantage d’informations financières. A voir donc si la prise de risque peut s’avérer payante.

Un traitement plus équitable des actionnaires

En moyenne, une cinquantaine d’opérations de ce type a lieu chaque année en France. Cela concerne toutes les catégories d’émetteurs : des petites sociétés aux plus importantes. « Nous réservons une enveloppe de huit millions d’euros pour les particuliers. Notre service vise un traitement équitable entre les actionnaires et devrait convaincre les sociétés cotées de mieux inclure les épargnants dans leur capital dans une logique de bonne gouvernance« , explique François de Wiljes. Reste à savoir si ces dernières, qui devront elles payer pour rendre accessible leurs opérations aux particuliers, joueront bien leu jeu.