Se connecter S’abonner

ETF : un tracker pour miser sur les énergies renouvelables

Très recherchées sur les deux dernières années, les valeurs appartenant à la thématique porteuse des énergies renouvelables marquent le pas depuis le début de l’année. Le moment sans doute de revenir sur le compartiment en privilégiant la diversité d’un tracker. Attention, celui proposé par iShares n’est pas éligible à un PEA.

Energie
Crédit : iStock.

La thématique des énergies renouvelables est à la mode. Tous les investisseurs et toutes les sociétés de gestion misent sur ce secteur à la fois par conviction, mais également par obligation dans le respect des normes ESG (environnement, sociétale, et gouvernance). Le problème est que les sociétés cotées sont encore peu nombreuses ou en tous les cas sur certaines places comme à Paris, bénéficiant ainsi d’un phénomène de rareté pour des entreprises souvent encore à un stade précoce de leur développement et ne gagnant pas forcément d’argent. Raison pour laquelle le compartiment des énergies renouvelables s’est littéralement envolé en Bourse en 2019 de 43,6% et encore l’an dernier de 140,25% en pleine pandémie pour ce qui concerne l’indice S&P Global Clean Energy Net Total Return sur lequel le tracker iShares que nous proposons est adossé. Cet effet de mode marque le pas assez logiquement depuis le début de l’année. Les investisseurs ont préféré miser sur les valeurs les plus cycliques et en retard. Avec un recul de 16,49% sur le premier semestre, l’indice des énergies renouvelables de S&P redevient intéressant et présente un multiple de capitalisation moyen des profits des sociétés constituant l’échantillon assez raisonnable de 26,14 fois les profits estimés sur un an.

Attention au risque de change

Très bien noté (A) par le consensus ESG, le tracker émis par iShares (code : IE00B1XNHC34) vise donc à répliquer sans levier l’indice S&P Global Clean Energy Net Total Return qui offre l’avantage d’être diversifié avec pas moins de 83 positions constituant l’échantillon. Vestas Wind Systems (moteur d’éolienne) constitue la première ligne avec une pondération de 7,9%, suivie par Enphase Energy (6,7%), Orsted (6%), Plug Power (4,5%), Iberdrola (4%) et Enel (3,9%). Egalement d’un point de vue géographique, l’indice est bien réparti entre les Etats-Unis (40%), le Danemark (13,99%), la Chine (6,81%) et l’Espagne (6,48%). Mais attention le côté cosmopolite de l’indice et donc du tracker sur lequel il est adossé fait que le cours est libellé en dollars. Il existe par conséquent un risque de change. Par ailleurs, il n’est pas éligible à un PEA. A noter qu’il distribue des dividendes deux fois par an, en mai et en novembre de chaque année.

Notre conseil : achetez le tracker iShares S&P Global Clean Energy Net Total Return (code : IE00B1XNHC34); prix : 13,42 dollars.