Se connecter S’abonner

Bourse : nombre record d’introductions au deuxième trimestre 2021

Près de 600 introductions en Bourse ont été recensées au deuxième trimestre 2021, représentant plus de 110 milliards de dollars.

PEA
Crédit : iStock.

Le deuxième trimestre 2021 montre un dynamisme record des introductions en Bourse (Initial public offering, IPO en anglais) : 597 opérations ont été recensées dans le monde. Le montant total s’élève à 111,6 milliards de dollars selon une étude du cabinet EY publiée le 15 juillet. La hausse est ainsi de 206% en volume par rapport à la même période en 2020, et de 166% en valeur, soit 195 opérations au second trimestre 2020 pour un montant de 42 milliards de dollars, relève le cabinet. Le premier semestre 2021 a enregistré 1.070 introductions en bourse, pour 222 milliards de dollars. C’est 150% de plus que l’année précédente concernant le nombre d’IPO et 215% de plus concernant le montant que cela représente.

Au deuxième trimestre, les introductions traditionnelles sont « revenues sur le devant de la scène », précise Franck Sebag, associé EY, car le premier trimestre avait été dominé « par les introductions en bourse des SPAC ». Une SPAC, pour Special purpose acquisition company, Société d’acquisition à vocation spécifique en français, désigne une entreprise créée dans le but de lever des capitaux en Bourse. Ce retour des introductions traditionnelles est dû à « l’abondance de liquidités dans les systèmes financiers et la bonne performance des marchés boursiers mondiaux », explique Franck Sebag.

Le secteur des technologies en tête

Ces six derniers mois, le secteur des technologies est celui qui a enregistré le plus grand nombre d’opérations, soit 284 introductions en bourse, pour 90,2 milliards de dollars. Ensuite, le secteur de la santé a enregistré 187 IPO (33,4 milliards de dollars) et le secteur industriel a engrangé 140 opérations (24,3 milliards de dollars). La zone Asie-Pacifique a enregistré le plus d’IPO, soit 471 et un montant de 74,3 milliards de dollars, mais elle reste stable. La zone Amériques a connu une plus forte progression, soit 276 opérations et 93,9 milliards de dollars au premier semestre 2021. La zone EMEIA (Europe, Middle East, India, Africa, soit Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique) a connu une activité particulièrement dynamique, soit 323 opérations représentant 53,8 milliards de dollars.