Se connecter S’abonner

Misez sur les foncières européennes avec un ETF BNP Paribas

Avec la réouverture des économies européennes, le secteur des foncières, propriétaires d’actifs immobiliers, devrait rattraper son retard en Bourse. Un mouvement qui pourra être joué avec un tracker de chez BNP Paribas.

immobilier
iStock

On l’a vu en fin de semaine dernière avec la publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre de la foncière de centres commerciaux Klépierre, la situation se normalise lentement pour les propriétaires d’actifs immobiliers situés en Europe. Dans les centres commerciaux, le chiffre d’affaires de commerçants et les taux de collecte des loyers ne sont plus très éloignés des niveaux d’avant crise et, dans les bureaux, les salariés reviennent progressivement sur leur lieu de travail. Quant au logement, le segment ne s’est jamais aussi bien porté grâce à une demande forte supérieure à l’offre et des garanties locatives exigées de plus en plus sévères. Même si la crise sanitaire a bouleversé les comportements des salariés avec une accélération du télétravail, les foncières de bureau disposant des actifs les mieux placés n’ont pas d’inquiétudes à avoir. Accusant encore en Bourse une décote importante, le secteur des foncières en Europe devrait progressivement rattrapé son retard.

La thématique est plutôt défensive

Le mouvement pourra être joué avec l’ETF BNP Paribas EASY FTSE EPRA/NAREIT DEVELOPED EUROPE (code : LU1859445063). Comme tous les trackers, il est chargé de répliquer l’indice sous-jacent FTSE EPRA/NAREIT DEVELOPED EUROPE qui se compose des plus grandes foncières présentes sur le Vieux Continent comme la foncière allemande de logements, Vonovia, qui figure au portefeuille des valeurs étrangères de La Lettre de la Bourse, d’Unibail-Rodamco-Westfield également intégrée à notre sélection du « coin du spéculateur », Gecina qui dispose d’un portefeuille mixte de bureaux et de logements ou la foncière britannique Land Securities Group. D’un point de vue géographique, l’indice est assez bien équilibré entre les sociétés britanniques (28,87 %), allemandes (24,76 %), suédoises (16,59 %) et françaises (9,25 %). La thématique des foncières est censée être défensive. La performance du tracker demeure attractive avec une hausse de 19,9 % sur un an et de 14 % depuis le début de l’année. A noter qu’il verse un dividende (le dernier d’un montant de 0,08 euro a été payé le 2 septembre).

Notre conseil : achetez l’ETF BNP Paribas EASY FTSE EPRA/NAREIT DEVELOPED EUROPE (code : LU1859445063) ; prix : 10,89 euros.