Se connecter S’abonner

Investissement : l’intérêt des jeunes pour la Bourse ne se dément pas

Plus de 6 jeunes sur 10 ont une opinion positive de l’investissement en Bourse, selon une étude IFOP menée pour la plateforme de courtage Trade Republic.

PEA
©Istock

Selon une étude IFOP menée pour la plateforme de courtage Trade Republic, publiée jeudi 27 janvier, 74% des moins de 35 ans ont la possibilité d’épargner de l’argent chaque mois. Et parmi eux, 61% ont une bonne opinion de l’investissement dans une entreprise à travers l’achat d’actions. Un score largement supérieur à celui mesuré auprès de l’ensemble des Français âgés de 18 ans et plus. 

Cependant, seulement 15% des moins de 35 ans détiennent une ou plusieurs actions dans une entreprise, rapporte l’étude. En revanche, 27% des personnes interrogées ont l’intention d’acheter des actions dans les 12 prochains mois. Au final, 30% des 18-34 ans détiennent ou ont l’intention d’acheter des actions, précise l’IFOP. Cet indicateur atteint 37% parmi les habitants d’Ile-de-France et au sein des hommes et grimpe à 60% chez les jeunes cadres actifs.

Des questions de responsabilité sociétale

Quel est alors le but de ces investissements ? Les deux principaux motifs s’inscrivent dans une temporalité opposée, rapporte l’enquête. D’un côté, 29% des sondés évoquent en premier un projet à long terme. De l’autre, 23% mentionnent la nécessité de faire face aux petits imprévus du quotidien. C’est le cas plus particulièrement des habitants de Bretagne (33%) et de Nouvelle-Aquitaine (31%). 

Dans le premier cas de figure, on retrouve une forte proportion de jeunes appartenant à une catégorie aisée (43%), de bons connaisseurs en économie et confiants dans leurs connaissances (36%) et de Franciliens (36%). « Mais en parallèle, des vertus plus sociétales sont également exigées telles que le « sens » » de cet investissement, considéré comme important par 61% des 18-34 ans et son impact environnemental par 55%. L’intérêt pour ces questions de responsabilité sociétale est actuellement très prégnant chez les jeunes.

Par ailleurs, le manque d’informations est l’un des principaux freins à l’investissement. Ainsi, 63% des jeunes pensent qu’investir personnellement de l’argent est difficile. De plus, pour 55% des 18-24 ans, investir est même dangereux. De plus, 66% des jeunes estiment que leurs connaissances en économie sont mauvaises.