Se connecter S’abonner

Bourse : Orpea et Korian rechutent en vue des révélations de « Cash Investigation »

Les actions des gestionnaires des maisons de retraite Korian et Orpea ont rechuté, vendredi 4 février, à la Bouse de Paris, après l’annonce d’une enquête en cours du magazine « Cash Investigation » sur les Ehpad privés.

Ehpad
iStock

Après l’annonce d’une enquête en cours du magazine « Cash Investigation » sur les Ehpad privés, avec de « nouvelles révélations », les actions des gestionnaires des maisons de retraite Korian et Orpea ont rechuté, vendredi 4 février, à la Bourse de Paris. Ainsi, vers 14h37, le titre Orpea, qui a chuté d’environ 60% depuis la mise en cause du groupe dans un livre dénonçant de graves défaillances dans ses établissements, dévissait de 12,18% à 33,81 euros dans un marché en repli de 0,97%.

L’action Korian plongeait, quant à elle, de 19,93% à 16,91 euros. Un autre acteur du secteur, LNA Santé, dégringolait de 7,90% à 39,65 euros. « Les annonces d’Orpea n’ont manifestement pas suffi à redonner espoir aux investisseurs, et l’annonce d’un « Cash Investigation » sur les Ehpad achève de convaincre les marchés », explique à l’AFP AlphaValue, un cabinet d’analyse indépendant.

Un avant et un après l’affaire Orpea

« Cette émission est connue pour ne pas faire dans la dentelle, il est normal que le marché réagisse violemment. Il y aura un avant et un après cette affaire Orpea, à la fois chez les tous les émetteurs, mais aussi chez les investisseurs dits « ESG » », poursuivent les experts d’AlphaValue. 

Dans « Les Fossoyeurs», le journaliste Victor Castanet décrit le rationnement des fournitures médicales et de la nourriture dans des établissements aux tarifs pourtant très élevés, une maltraitance chronique des résidents, des objectifs financiers imposés à des directions contrôlées de très près par le siège. Des accusations que le groupe réfute en bloc et qui ont fait réagir la classe politique et l’opinion publique.