Se connecter S’abonner

Crise ukrainienne : coup de mou pour les bourses européennes

Les déclarations de Vladimir Poutine sur l’indépendance des séparatistes pro-russes affolent la bourse qui dévisse en Russie et en Europe.

bourses

La Bourse russe s’enfonçait mardi matin, les indices plongeant d’entre 8% et 11% à l’ouverture, après la reconnaissance par Moscou de l’indépendance des régions séparatistes ukrainiennes prorusses, en pleine crise russo-occidentale.

L’indice principal de la Bourse de Moscou, le RTS (libellé en dollars), plongeait de 10,8% à 07H13 GMT, et de 32,5% depuis le début de l’année. L’IMoex, libellé en roubles, chutait, lui, de 8,8%. La devise russe, qui a dévissé nettement lundi soir, était également quelque peu mise à mal mardi. A 07H00 GMT, le rouble s’échangeait à 90,58 pour un euro et à 80,12 pour un dollar, légèrement en dessous des derniers records de 90,8 pour un euro et de 80,4 pour un dollar, établis le 26 janvier.

Le président russe Vladimir Poutine a reconnu lundi l’indépendance des séparatistes pro-russes de l’Est de l’Ukraine, en mettant le feu aux poudres dans un contexte de vives tensions avec les Occidentaux qui ont aussitôt dénoncé cette décision et promis des sanctions contre la Russie.

La bourse dévisse également en Europe

Et il n’y a pas qu’en Russie que la bourse dévisse. Les bourses européennes ont ouvert en forte baisse mardi, craignant un conflit majeur en Europe après que le président russe Vladimir Poutine ait ordonné l’envoi de troupes dans les territoires séparatistes d’Ukraine. Dans les premiers échanges, la Bourse de Paris perdait 1,61% à 6.678,72 points, celle de Francfort 2,13%, celle de Londres 1,20% et celle de Milan 2,25%. L’indice Eurostoxx 50, référence européenne, cédait quant à lui 1,79%.