Se connecter S’abonner

Marchés financiers : les femmes investissent de plus en plus

Selon une étude réalisée par eToro, près de 8 femmes sur 10 qui effectuent des placements investissent jusqu’à près d’un tiers de leur revenu net mensuel. Une majorité de ces investisseuses le font depuis plus de 3 ans.

micro-épargne

Sur ces trois dernières années, l’Autorité des marchés financiers note l’arrivée plus d’un million de nouveaux investisseurs. Mais quel est le poids des femmes parmi ces derniers ? Entre autres enseignements, une étude réalisée par eToro auprès de 9 500 femmes investisseurs particuliers montre que la chose n’est plus réservée aux hommes. Parmi celles qui investissent en France, 52% le font au moins une fois par mois et 79% investissent jusqu’à près d’un tiers de leur revenu net mensuel. « Cette tendance n’est pas nouvelle puisque la grande majorité investit depuis plusieurs années », souligne l’étude. En effet, 22,7% de ces femmes ont commencé à investir il y a plus de 10 ans et globalement il y a plus de 3 ans pour 61% d’entre elles. Une très grande majorité d’entre elles, 86,5%, considèrent que l’investissement fait partie de la gestion des finances d’un ménage.

Davantage d’information

Reste que le manque d’information demeure un frein à l’investissement pour les femmes. En effet, 13% estiment ne pas savoir où trouver des informations crédibles, tandis que 22 % d’entre elles affirment ne pas savoir dans quoi investir. Par ailleurs, le fait de ne pas avoir un capital suffisamment élevé reste un frein important, dans un contexte économique de crise, et où l’aversion au risque, déjà prégnante en France en termes d’investissement, s’amplifie. « Pour 10% des sondées, c’est ainsi trouver de l’argent à investir qui se révèle être la chose la plus difficile en matière d’investissement », précise l’étude. Par ailleurs, s’il ne représente pas un des principaux freins à l’investissement chez les femmes, le manque de confiance en soi (6%) demeure un élément suffisamment significatif pour être souligné.

Modèles féminins

Pour 46% d’entre elles, avoir plus de modèles féminins dans l’investissement encouragerait également l’investissement féminin. « Les femmes veulent manifestement améliorer leurs finances et ont besoin de plus d’informations sur l’investissement. Nous devons répondre aux appels en faveur d’un plus grand nombre de modèles féminins et veiller à ce qu’ils représentent la diversité des femmes qui pourraient bénéficier d’une meilleure connaissance de l’investissement. L’éducation financière est essentielle et si des progrès ont été réalisés, il reste encore beaucoup à faire », estime Valérie Kalifa, directrice marketing France d’eToro.

*Enquête réalisée par Appinio du 4 février au 15 février 2022 auprès de 9 504 femmes investisseurs particuliers échantillonnées dans 14 pays détenant des produits tels que des obligations, des fonds, des crypto-actifs, des devises, des actions, et des liquidités liées aux marchés boursiers.