Se connecter S’abonner

Bourse : l’euro remonte, le bitcoin repasse au-dessus des 40.000 dollars

L’euro prenait, mercredi 9 mars, 0,62% à 1,0966 dollar pour un euro. Le bitcoin a lui profité de l’appétit pour le risque du marché.

bitcoin

L’euro remontait mercredi 9 mars face au dollar dans un marché qui se détournait des valeurs refuges comme le billet vert et privilégiait les actifs à risque, comme le bitcoin, ce dernier profitant par ailleurs de décisions de la Maison Blanche sur sa régulation. Vers 11H20 GMT (12H20 à Paris), l’euro prenait 0,62% à 1,0966 dollar pour un euro.

L’appétit pour le risque du marché a été creusé par de relatives avancées dans les négociations entre l’Ukraine et la Russie, près de deux semaines après le début de l’invasion russe. La Russie a constaté « des progrès » dans les négociations menées avec l’Ukraine, a déclaré mercredi la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

Les objectifs de la Russie « n’incluent ni l’occupation de l’Ukraine, ni la destruction de son État, ni le renversement du gouvernement actuel« , a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse, réitérant ne pas viser la population civile. « Cela a aidé à stabiliser les marchés financiers et à doper la confiance des investisseurs, ce qui les a à leur tour éloigné des valeurs refuges« , commentent les analystes de OFX. « Il est essentiel de garder en tête que toute information majeure sur le conflit en cours peut désarçonner les investisseurs », prévient Walid Koudmani, analyste chez XTB.

Renforcer sa domination par les actifs numériques

Le bitcoin prenait 9,70% à 42.241 dollars, profitant de l’appétit pour le risque du marché. Les cryptomonnaies étaient recherchées après la publication d’un communiqué de la Maison Blanche, qui annonce la signature à venir d’un ordre exécutif « pour assurer l’innovation responsable dans les actifs numériques« .

« Le développement des actifs numériques donne l’occasion à l’Amérique de renforcer sa domination dans la finance et la technologie, mais a aussi des conséquences importantes pour la protection des consommateurs, la stabilité financière, la sécurité nationale et l’environnement« , lit-on dans le communiqué. « Tout signe de régulation ou d’adoption par le grand public peut profiter au marché« , signale Walid Koudmani