Se connecter S’abonner

8 courtiers passés au crible

Courtiers classiques ou néo brokers, tour d’horizon de huit acteurs incontournables en Bourse aujourd’hui.

Crédit: iStock.

Ils sont 793 000 particuliers à avoir réalisé au moins une transaction en Bourse au premier trimestre 2022 d’après l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Un niveau élevé puisqu’ils étaient moins de 500 000 au premier trimestre 2019. Cette progression témoigne de l’appétit grandissant des épargnants pour la Bourse en direct depuis le premier confinement. « Nous comptons 60 % de clients supplémentaires sur la Bourse depuis deux ans » confirme Grégory Guermonprez, directeur de Fortuneo. Et le phénomène n’est pas près de se tarir. « En Europe continentale, seuls 8 % des adultes ont un compte Bourse, contre 30 à 40 % au Royaume-Uni et 40 à 50 % dans les pays du Nord » note Muhamad Chahrour, directeur général de DEGIRO.

Coup de jeune

L’arrivée de ces nouveaux actionnaires donne un coup de jeune au marché. « Depuis deux ans, nous constatons que les nouveaux jeunes clients ont souvent déjà un compte crypto. Ils viennent investir en Bourse pour diversifier leur portefeuille et profiter des conditions de marché favorables » indique Yves Rakotomalala, le président d’EasyBourse. L’offre s’est largement développée ces dernières années avec des néo brokers comme Bitpanda, Bux, eToro ou encore Trade Republic. Même l’appli de paiement Lydia s’y met, en partenariat avec Bitpanda. Depuis début mai, une fonction de « trading entre amis » a même été ajoutée : les utilisateurs peuvent suivre les stratégies d’investissement de leurs amis ainsi que leurs performances. « L’investissement est une affaire de convictions personnelles : copier un portefeuille peut s’avérer risqué, il faut toujours s’interroger sur les compétences en finance de ces experts indique de son côté Matthias Baccino, directeur France de Trade Republic. En revanche, certains créateurs de contenus présents sur les réseaux sociaux sont particulièrement utiles pour les nouveaux investisseurs. Ils contribuent à démocratiser la Bourse ».

Les courtiers classiques ont cependant des atouts à faire valoir : contrairement aux néo brokers, ils proposent le plan d’épargne en actions (PEA), une enveloppe indispensable pour alléger la note fiscale sur le long terme.

Bourse Direct

Une offre complète et bon marché

Simplicité. C’est le mot d’ordre de la tarification unique de Bourse Direct sur Euronext : 0,99 euro pour un ordre jusqu’à 500 euros, 1,90 euro entre 500 euros et 1 000 euros, 2,90 euros entre 1 000 euros et 2 000 euros, 3,80 euros entre 2 000 et 4 400 euros et 0,09 % au-delà. « La salle de marché est joignable de 8h30 à 18h30. Les clients peuvent nous contacter lorsqu’ils ont besoin d’être accompagnés pour placer un ordre sur les marchés américains par exemple » indique Frédéric Garcia, son responsable. Bourse Direct propose une offre complète de produits : actions mais aussi ETF, produits de Bourse, options, Forex, CFD, fonds ainsi qu’un contrat d’assurance-vie. Les 140 000 produits de Bourse Morgan Stanley sont négociables sans frais de courtage.

Coût d’un ordre de 2 000 euros : 2,90 euros

Boursorama Banque

7 tarifs au choix

La banque en ligne propose quatre tarifs au choix pour le compte-titres et trois pour le PEA.Les différences sont subtiles : le tarif découverte compte-titres facture 1,99 euro pour les ordres jusqu’à 500 euros et 0,60 % au-delà. Mais sur un PEA, le même tarif découverte est en revanche à 0,50 % pour les ordres au-dessus de 500 euros … pour se conformer au plafond réglementaire des frais sur PEA. Attention, les offres Classic et Trader nécessitent de réaliser au minimum une transaction par mois. « Nous proposons 40 000 produits sans frais de courtage » précise Xavier Prin, directeur marketing. Baptisée Boursomarkets, cette offre concerne des produits de Bourse de Société Générale et Goldman Sachs, les ETF iShares de BlackRock et une sélection de fonds sans droits d’entrée.

Coût d’un ordre de 2 000 euros : 9,60 euros (tarif classic)

DeGiro

Des frais réduits à 50 centimes

Avec plus de 2 millions de clients en dans toute l’Europe, DEGIRO est un poids lourd du courtage à prix réduit, principalement sur actions et ETF. Les produits structurés, fonds et produits dérivés (Société Générale et BNP Paribas) sont aussi proposés. Le courtier ne prévoit pas de frais de courtage sur actions mais des frais externes de transaction de 0,50 euro (0 sur les ETF). Pour les ordres passés sur les marchés étrangers, DEGIRO facture 0,25 point de base sur l’opération de change pour les comptes libellés en euros (0 pour ceux en dollars). « Nous allons proposer avant la fin 2022 un plan d’investissement automatisé en ETF, comme en Allemagne » indique Muhamad Chahrour, directeur général de DEGIRO, qui réfléchit aussi à une solution pour proposer des crypto monnaies.

Coût d’un ordre de 2 000 euros : 0,50 euro

EasyBourse

Ouvre la voie aux introductions en Bourse

Le courtier en ligne de La Banque Postale propose quatre tarifs en fonction du montant des ordres passés. Avec EasyPremium, les frais s’élèvent à 2 euros pour tout ordre inférieur à 800 euros, 3,8 euros entre 800 euros et 1 500 euros puis 0,45 %. Attention, des frais d’inactivité sont prévus en l’absence d’un ordre minimum/mois. « Nous proposons à nos clients depuis juillet 2021 de participer à des augmentations de capital habituellement réservées aux investisseurs institutionnels, en partenariat avec PrimaryBid » précise Yves Rakotomalala, le président d’EasyBourse, qui est aussi très actif dans le domaine des introductions en Bourse. Le courtier rembourse les frais sur les produits de Bourse (Vontobel et Lyxor et parfois BNP Paribas, Commerzbank et Société Générale).

Coût d’un ordre de 2 000 euros : 6,05 euros

Fortuneo

Des tarifs serrés

La banque en ligne propose quatre tarifs, sans distinction selon le type de compte (PEA et compte-titres). « Le plus souscrit est le tarif Optimum, accessible sans condition d’encours ou de nombre de transactions » précise Grégory Guermonprez, directeur de Fortuneo. Il prévoit des frais de 1,95 euro pour un ordre inférieur à 500 euros, 3,90 euros pour un ordre entre 500 euros et 2 000 euros et 0,20 % au-delà. L’un des courtiers historiques les moins chers du marché. Plus de 30 000 produits de Bourse sont proposés sans frais de courtage (City, Société Générale, Vontobel et UniCredit). Les clients ont aussi accès à des fonds (1700 produits à 0 ou 1 % de droits d’entrée), un contrat d’assurance-vie ou encore le PEA PME.

Coût d’un ordre de 2 000 euros : 3,90 euros

Hello Bank

Gare aux droits de garde

La banque en ligne de BNP Paribas propose deux tarifs. L’offre Start s’adresse aux clients réalisant plus de 4 ordres par an, d’un montant inférieur à 3 000 euros : les frais s’élèvent à 1,75 euro pour un ordre jusqu’à 500 euros, 3,50 euros jusqu’à 1 200 euros, 8 euros jusqu’à 3 000 euros et 0,48 % au-delà. Attention, des droits de garde sont prévus contrairement aux pratiques en vigueur chez les autres courtiers en ligne. Ils se composent de frais fixes par ligne (min. 28,80 euro/an) et d’une commission de 0,288 % par an appliquée seulement les mois ou aucun ordre n’a été exécuté. Soit 57,60 euros pour un portefeuille de 20 000 euros avec 6 ordres. Pas de droits de garde sur les titres vifs pour l’offre Active (8 ordres minimum par an, d’un montant supérieur à 3 000 euros).

Coût d’un ordre de 2 000 euros : 8 euros

Trade Republic

Des frais limités à 1 euro

Présent en France depuis janvier 2021, l’allemand Trade Republic propose des plans d’investissement programmés sur 3 500 actions internationales ou ETF sans frais. Le client investi donc dans des fractions d’actions. Il peut par ailleurs réaliser des transactions ponctuelles facturées 1 euro. Tous les ordres sont exécutés sur la Bourse de Hambourg. Trade Republic ne propose pour l’instant que le compte-titres. « Nous devrions lancer le PEA dans quelques mois » précise Matthias Baccino, directeur France de Trade Republic, qui est aussi sur les rangs pour proposer des crypto-monnaies. « Nous avons déposé une demande d’enregistrement PSAN à l’AMF. Nous proposons déjà les cryto-monnaies en Allemagne et en Italie » ajoute-t-il.

Coût d’un ordre de 2 000 euros : 1 euro

Saxo Banque

Très bon marché pour les gros ordres

Accessible à partir de 300 euros de dépôt, le tarif Classic prévoit des frais de 2,50 euros pour les ordres jusqu’à 1 000 euros, 5 euros entre 1 000 euros et 5 000 euros, 7,50 euros entre 5 000 et 7 500 euros, 10 euros entre 7 500 euros et 10 000 euros et 0,10 % au-delà. Le tarif Platinum est moins cher pour les ordres à partir de 7 500 euros (8,50 euros et 0,085 % au-delà de 10 000 euros) mais réservé aux clients déposant 750 000 euros minimum sur leur compte. Saxo Banque propose le compte-titres ordinaire et le PEA. Au-delà des actions et des ETF, le courtier donne régulièrement accès à des produits de Bourse sans frais (Citi, Société Générale, UniCredit, Vontobel) et propose aussi des futures, des CFD et des options et plus de 1300 fonds sans droits d’entrée.

Coût d’un ordre de 2 000 euros : 5 euros