Se connecter S’abonner

Bourse : ces sociétés capables de payer leur facture carbone

Axylia vient de publier Vérité40, son indice qui répertorie les 40 sociétés cotées françaises qui seraient capables de payer leur facture carbone. Un outil factuel sur le risque climatique qui permet de mieux éclairer face au greenwashing ambiant.

Vivaccio contrat Banque Postale
Crédit: iStock.

Difficile pour un épargnant soucieux d’investir de manière durable de s’y retrouver face au greenwashing ambiant ! Parmi les outils disponibles, le score carbone proposé par Axylia constitue une solution intéressante. Comme une agence de notation, ce cabinet de conseil spécialisé dans la finance responsable note de A à F (du meilleur au moins bon), les entreprises sur leur facture carbone.

113 euros la tonne de Co2

Pour encore plus de clarté, il vient de publier la deuxième édition de son Indice Vérité40. Celui-ci identifie les 40 sociétés cotées françaises capables de payer leur facture carbone. « Concrètement, ce sont les entreprises qui, au regard de leur résultat d’exploitation, pourraient supporter le coût de l’ensemble de leurs émissions de gaz à effet de serre si une taxe carbone venait à s’appliquer », précise Vincent Auriac, président d’Axylia. Pour arriver à ce résultat, le cabinet compile, grâce à S&P Global Trucost, les données d’émissions ( Scope 1, 2 et 3) des 120 premières capitalisations françaises. Elles sont ensuite rapportées au coût actuel d’une tonne de Co2, évalué à 113 euros par le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat).

Les banques, mauvaises élèves

Parmi les bons élèves cotés en Bourse, on retrouve des acteurs comme LVMH, Air Liquide, L’Oréal, Spie, Orange, Verallia (voir ci-dessous). « Les banques sont généralement excluent de notre indice car elles ne communiquent pas sur leur scope 3, soient les émissions induites le leur activité. Or cela représente 80% de leurs émissions ! », ajoute Vincent Auriac. De facto, ce sont généralement de mauvais élèves tout comme Airbus, TotalEnergies, Michelin, ArcelorMital…  L’indice Vérité40 d’Axylia prend aussi en compte les efforts de certains acteurs, c’est le cas de Getlink, Sodexo, Faurecia, Schneider Electric ou encore Veolia Environnement.

De quoi donc remettre en perspective les placements en actions au regard de ce risque carbone qui s’accentue. Le site d’Axylia permet aussi aux particuliers d’évaluer le score carbone d’un portefeuille d’actions ou même de fonds. Il suffit pour cela de créer un compte gratuitement sur le site et d’y rentrer les codes Isin.