Se connecter S’abonner

Reworld Media, une acquisition structurante

Avec la reprise d’Unify, qui regroupe certaines activités numériques de TF1, et notamment des marques bien connues du grand public (Marmiton, Aufeminin, Doctissimo, etc.), ce groupe de contenus presse et numérique franchit une nouvelle étape dans son développement. Il a démontré dans le passé sa capacité d’intégration. 

Crédit : Reworld Media.

Le rythme des acquisitions est soutenu chez Reworld Media. Deux mois après la prise de contrôle du Groupe Psychologies, la société de contenus presse et numérique a signé un accord pour l’achat d’Unify, qui regroupe certaines activités numériques de TF1, en France et en Angleterre, notamment douze marques, dont certaines bien connues du grand public : Marmiton, Aufeminin, Doctissimo, Les Numériques, etc. Sont également incluses les activités de production audiovisuelle et d’influence de Studiofy ainsi que la régie publicitaire Unify Advertising.
« Ces actifs présentent de fortes complémentarités avec les pôles d’activité BtoC et BtoB de Reworld Media. Ils affichent une audience de 25 millions de visiteurs uniques mensuels. L’opération porterait l’audience de Reworld Media à plus de 36 millions de visiteurs uniques mensuels, selon Médiamétrie », précise la société. Reworld Media se renforcerait dans certaines thématiques porteuses auprès des annonceurs, comme le féminin, la santé, la cuisine, et deviendrait une référence pour les investissements publicitaires sur certains réseaux sociaux utilisés par le public jeune, comme TikTok ou Instagram.

12% des revenus

Les éléments financiers n’ont pas été précisés, mais la société a indiqué que l’opération, – qui doit recevoir les autorisations légales – ne serait pas dilutive. « Avec une trésorerie disponible au 31 décembre 2021 de 123 millions d’euros et un faible ratio d’endettement, le groupe a donc certainement su mobiliser ses partenaires bancaires », estime Loïc Wolf, associé fondateur chez GreenSome Finance. Le spécialiste rappelle qu’avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 60 millions d’euros pour les activités reprises, « comparativement à la taille du groupe, cette opération serait significative, puisque cela représenterait près de 30% du chiffre d’affaires réalisé [jusqu’à présent] dans le digital et aurait un impact en année pleine sur les revenus [totaux] du groupe de près de 12% ».

Pour Jérémy Sallée, analyste financier chez Portzamparc, « cette opération s’inscrit parfaitement dans la lignée des dernières acquisitions du groupe, c’est-à-dire le rachat de marques médias en difficulté […] sur des niveaux de valorisation raisonnables et offrant un potentiel significatif de synergies. Cette opération est pour nous la plus structurante et celle qui offre le plus de potentiel sur les marges du groupe depuis l’intégration réussie de Mondadori France ». Le groupe Aufeminin, le périmètre actuel d’Unify avec My Little Paris mais hors Doctissimo, avait été acheté en 2018 par TF1 sur une valorisation de 380 millions, rappelle l’analyste, pour un chiffre d’affaires de 113 millions d’euros et une marge opérationnelle de 19%. TF1 a déprécié la valeur d’Unify à hauteur de 75 millions il y a deux ans. 

Notre conseil : acheter Reworld Media à 6,50 euros avec un objectif de cours de 9 euros. L’opération, surprenante du côté de TF1, est significative et positive pour Reworld Media, qui a montré son savoir-faire en matière de redressement et d’intégration. Le titre affiche des ratios de valorisation très faibles. Code Isin : FR0010820274.