Fêtes de fin d’année : vous cherchez de bonnes tables ? Nous vous dévoilons les meilleures adresses où jeûner !

Pour entamer 2019 sous les meilleurs auspices, il est possible de vivre les fêtes de fin d’année de façon totalement différente… 

"Glass of water, knife and fork"

Pour un moment très différent et autrement appétissant, pourquoi ne pas troquer les traditionnels menus de Noël et du réveillon, où dinde, foie gras, huîtres, champagne et petits fours s’invitent généreusement, pour un jeûne thérapeutique? Naturelle pour les uns, disruptive pour les autres, cette pratique ancestrale, on le sait, permet à l’organisme de se reposer, mais aussi et surtout de se régénérer. En mettant son système digestif au repos, la flore intestinale (le fameux biotope…) se rééquilibre et les toxines accumulées s’évacuent plus facilement. Souvent pratiqué après des repas trop riches pour « nettoyer » ou se « détoxifier », de plus en plus envisagé pour gommer les excès de poids lorsque les régimes demeurent sans lendemains, le jeûne peut aussi, et c’est intéressant, s’appréhender en amont, façon prévention.

D’autant qu’il existe de multiples formes de jeûne. Un rapport de l’INSERM datant de 2014 rappelle ainsi qu’au delà du jeûne total, où seule l’eau est permise, et qui est de loin le plus extrême, il y a le jeûne partiel, nettement plus accessible, qui comporte un apport calorique modeste et qui peut, selon les cas, être continu (son nombre de jours varie alors selon la sensibilité ou la motivation de chacun) ou intermittent (aucun apport calorique un jour par semaine ou un jour sur deux par exemple). Et parce qu’aucun jeûne ne ressemble à un autre, certains préfèrent l’associer à un repos complet, à de la méditation, d’autres en profitent pour renouer avec des activités physiques, comme la randonnée ou le yoga par exemple.

Concrètement, comment faire?

Si vous n’avez jamais jeûné et si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure d’ici quelques semaines, évaluez d’abord, et sans concessions, votre état de santé. Jeûner n’est en effet jamais neutre sur l’organisme : les premiers jours, il n’est pas rare de manquer d’énergie, de se sentir fatigué, d’avoir des maux de tête… signaux la plupart du temps sans gravité, mais dont il faut néanmoins être à l’écoute. Evacuez ensuite la perspective d’une « cure » draconienne, strictement limitée à l’eau,et préférez un jeûne selon la méthode Buchinger, où bouillons et jus de fruits prennent place au quotidien. Enfin, pour que ce premier essai s’inscrive parfaitement dans une démarche de mieux être, visez une durée raisonnable de jeûne effectifde 5/6 jours, pas plus, pour « faire connaissance » avec vous-même.

Concrètement, avec qui le faire?

On ne compte plus les établissements proposant des cures de jeûne pour tous les profils et tous les budgets. Plus de 70 d’entre eux sont regroupés au sein de la Fédération francophone jeûne et randonnée, d’autres opèrent en dehors de toute structure associative. Pour choisir, fiez-vous, le cas échéant, aux (bonnes) adresses des jeûneurs de votre entourage, n’hésitez pas à appeler les organisateurs pour toutes sortes de précisions (présence ou non d’accompagnants ou de médecins au quotidien,sports/soins proposés, options possibles, confort de l’hébergement…) ou à piocher dans cette liste non exhaustive :

  • Pour son style « routard » mais son prix mini : Jeûne et Randonnée Bölling, à partir de 520€ lasemaine selon confort de l’hébergement.
  • Pour la possibilité de jeûner dans des lieux d’exceptions : Chemin dela santé, à partir de 840€ pour la semaine (5jours de jeûne + un repas de reprise alimentaire).
  • Pour une approche en petit groupe : l’Amandier à partir de 1050€ pour la semaine (5 jours de jeûne + un repas de reprise alimentaire).
  • Pour son ambiance intimiste et confortable : la Pensée sauvage, à partir de 1400€ la semaine (5 jours de jeûne + un repas de reprise alimentaire).
  • Pour son atmosphère luxe et sa supervision médicale de tous les instants : clinique Buchinger, à partir de 2590€ pour 10 jours (5 jours de jeûne + 5 jours de reprise alimentaire).
Sur le même thème

Consommation

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique