Catégories : Finances

Un déficit public légèrement inférieur aux prévisions

La dette a été stabilisée en 2019. Ces résultats en légère amélioration permettent aujourd’hui à la France de disposer d’un peu plus de marge de manœuvre pour financer les mesures d’urgence mises en place pour faire face à la crise sanitaire du coronavirus. Dans un communiqué, le gouvernement estime que ce résultat relève de « la maîtrise (des) finances publiques ».

Il faut dire que « pour la troisième année consécutive, le seuil des 3% du PIB sera respecté, malgré l’effet transitoire de la transformation du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi en allègement de charges, qui a représenté une charge d’environ 0,8 point de PIB en 2019 ». Et le gouvernement de rappeler que la pression fiscale a diminué. « Le taux de prélèvements obligatoires continue de baisser et s’établit à 44,1 % de PIB en 2019, contre 45,1% en 2017, traduisant concrètement les engagements de baisse d’impôt du gouvernement », détaille-t-il.

Un déficit de 3,9% attendu à la fin de 2020

Et comme il le prévoyait à l’automne, l’exécutif est parvenu à stabiliser la dette. « Le ratio d’endettement 2019 a nettement reflué sous la barre des 100 % du PIB et s’établit à 98,1 % du PIB », indique le communiqué.

A LIRE >> Coronavirus : lancement des prêts garantis par l’Etat

Mais aujourd’hui le gouvernement sait déjà que les mesures exceptionnelles prises ces derniers jours pour soutenir l’économie, malmenée par la crise sanitaire du coronavirus « entraîneront un dépassement du seuil de déficit de 3% du PIB et de 100% du PIB pour la dette. Cette évolution de notre politique budgétaire, concertée avec l’ensemble des partenaires européens, s’inscrira dans le cadre des flexibilités reconnues par l’Union européenne en réponse aux circonstances exceptionnelles de l’épidémie de Covid-19 ». Il y a peu, le projet de loi de Finances rectificative pour 2020 estimait d’ores et déjà  le déficit attendu à 3,9 % fin 2020, contre 2,2 % initialement prévu.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Immobilier: vers une dissociation du foncier et du bâti pour réduire les coûts?

Un projet de loi vise à dissocier le foncier du bâti, afin de permettre aux ménages modestes de devenir propriétaires…

14/08/2020 12:40

Coronavirus: quand peut-on se faire rembourser ses frais de scolarité?

Des étudiants montent au créneau. Face à l’annulation de cours en raison du confinement, ils ont ont trouvé le moyen…

14/08/2020 12:21

Néobanques: en difficulté, Revolut augmente ses tarifs

Revolut a été contrainte de pratiquer des modifications tarifaires. Les comptes gratuits sont les premiers concernés par ces évolutions.

14/08/2020 10:25

« Faire table rase de l’existant fiscal », selon Frédéric Douet

Frédéric Douet, professeur agrégé de droit à l’université de Rouen, livre avec son "Anti-manuel de psychologie fiscale" (Enrick B éditions),…

14/08/2020 09:23

Coronavirus: les SCPI résistent plutôt bien à la crise

Avec un taux moyen de recouvrement des loyers de 78%, les SCPI tiennent bon rassure l’Observatoire des SCPI de LINXEA.

14/08/2020 09:17

Assurance emprunteur: une aide pour les personnes malades d’Ile-de-France

A compter du 25 août, la Garantie immobilière solidaire (GIS) facilitera l’accès à un crédit immobilier aux personnes malades, sous…

13/08/2020 15:34