Se connecter S’abonner

Un nouvel ETF[1] durable sur la thématique des innovations technologiques du secteur médical

Développer la médecine grâce aux innovations de la technologie : voilà la promesse des medtech, ces nouvelles technologies médicales. Ce secteur, au croisement de deux domaines innovants, est porté par un faisceau de grandes tendances alliant enjeux démographiques, sanitaires et sociétaux. Il est en outre alimenté par des innovations technologiques comme l’intelligence artificielle, l’impression 3D ou la robotique. Un marché mondial estimé à 455 milliards de dollars en 2021 (+2,25 % par rapport à 2018)[2] et qui offre des opportunités d’investissement à court comme à moyen/long terme.

Développer la médecine grâce aux innovations de la technologie : voilà la promesse des medtech, ces nouvelles technologies médicales. Ce secteur, au croisement de deux domaines innovants, est porté par un faisceau de grandes tendances alliant enjeux démographiques, sanitaires et sociétaux. Il est en outre alimenté par des innovations technologiques comme l’intelligence artificielle, l’impression 3D ou la robotique. Un marché mondial estimé à 455 milliards de dollars en 2021 (+2,25 % par rapport à 2018)[2] et qui offre des opportunités d’investissement à court comme à moyen/long terme.

Alliant la médecine et la technologie, les medtech sont à la confluence de ces deux marchés porteurs qui bénéficient d’une Recherche et Développement (R&D) très active et renouvellent radicalement l’approche de la pratique médicale.

Le secteur recouvre de nombreux domaines d’activités et notamment :

  • Les biotechnologies (thérapies géniques, édition du génome, médecine régénérative…)
  • Les outils et services des sciences de la vie (recherche, développement et production de médicaments innovants, produits et services associés…)
  • Les équipements et fournisseurs de soins de santé (systèmes d’administration de médicaments, dispositifs cardiovasculaires et orthopédiques, équipements de diagnostic, équipements hospitaliers, dispositifs de sécurité pour aiguilles et seringues…).
  • Les technologies des soins de santé (télémédecine et santé numérique, soins connectés à distance, robotique, amélioration des diagnostics, de la prévention et des parcours de soin par l’intelligence artificielle, dispositifs médicaux portables ou à domicile…)

Comme pour d’autres domaines de l’économie mondiale, la crise sanitaire engendrée par la Covid 19 a accéléré et révélé les grandes tendances sous-jacentes du secteur des medtech.

Une réponse aux enjeux sanitaires et sociétaux

Et en premier lieu, à un risque sanitaire désormais globalisé. Que l’on parle d’épidémies virales ou de maladies endémiques ou chroniques comme l’obésité, les maladies cardiovasculaires ou le diabète, les enjeux de santé sont désormais globaux – tout comme la réponse qui y est apportée. En 2021, le diabète affectait ainsi plus de 537 millions de personnes dans le monde, dont 61 millions en Europe[3].

Autre tendance de fond : le vieillissement de la population en Europe, sur le continent nord-américain mais aussi dans une partie de l’Asie. Selon l’ONU, d’ici à 2050, 16 % de la population mondiale aura plus de 65 ans, contre 9 % en 2019[4].

La crise sanitaire a par ailleurs vu croître la demande en matière de services de santé. Cette croissance s’est accompagnée d’une transformation, notamment digitale. C’est ce qu’illustre la très forte croissance de la télémédecine : en France, entre février et avril 2020, au tout début de la pandémie, le nombre de téléconsultations a été multiplié par plus de 100, passant de 40 000 à 4,5 millions par mois[5]. C’est bien le nouvel horizon des services médicaux qui est redessiné par les medtech.

Enfin, en agissant pour la santé, en améliorant la prise en charge des patients et les conditions de travail du personnel médical, voire en améliorant l’efficacité des dépenses de santé, le secteur des medtech assume une approche sociale et même ESG[6] forte. Une priorité que souligne l’association MedTech Europe, qui rassemble les entreprises européennes du secteur : « Outre l’objectif principal du secteur des medtech, qui est de sauver des vies et d’améliorer la santé, les considérations environnementales et sociales font partie intégrante des activités de notre industrie. Nous reconnaissons que la préservation d’un environnement sain et la création de chaînes de valeur socialement responsables sont essentielles pour maintenir les êtres humains en bonne santé. Notre industrie doit être à l’avant-garde pour relever les défis liés aux soins de santé durables.[7] »

Des ruptures technologiques pour soutenir une révolution médicale

L’autre grand levier porteur du secteur des medtech est l’accélération des innovations technologiques. L’intelligence artificielle (IA), avec le Machine Learning ou le Deep Learning[8], permet d’améliorer la précision et la rapidité des diagnostics. À travers la recherche cognitive appliquée, elle accélère l’identification des molécules susceptibles de déboucher sur la mise en marché de nouveaux médicaments. Outre l’IA et la gestion des données, les robots chirurgicaux, les technologies d’impression 3D (pour la création d’implants et de prothèses sur-mesure) ou encore la bio-impression (pour produire, par exemple, de la peau artificielle) impactent désormais en profondeur la pratique de la médecine.

Les avancées des biotechnologies nourrissent aussi la croissance du secteur medtech : ARN messager, immunothérapies, outils d’édition génomique… ; les innovations s’enchaînent et vont révolutionner les traitements contre les cancers, les maladies génétiques ou encore les épidémies d’origine virale. Le marché mondial de l’édition génomique était évalué à 4,71 milliards de dollars en 2020 et devrait atteindre 13,83 milliards de dollars en 2028, avec un taux de croissance annuel moyen de 14,53 % entre 2021 et 2028[9].

Des marchés à maturité, de nouveaux marchés

Fortement implantées sur les marchés nord-américain (41,6 % du marché mondial en 2020) et européen (27,6 %)[10], les medtech y trouvent un terrain favorable à leur croissance, avec d’un côté un accès aux technologies et aux investissements nécessaires à leur développement, et de l’autre une forte demande liée à l’évolution démographique et sanitaire. Ajoutons à cela l’intérêt marqué des investisseurs et des pouvoirs publics.

La Chine[11], qui représente 7,4 % du marché des medtech en 2020 et dont le vieillissement de la population  s’accompagnera d’une augmentation des maladies comme le cancer ou le diabète  (27,5% de la population chinoise aura plus de 65 ans en 2050[12]), constitue un véritable moteur dans ce secteur en constante évolution.

Vecteurs de croissance et d’innovation, les medtech réinventent ainsi la médecine et répondent aux grands enjeux sociaux et sociétaux d’aujourd’hui et de demain.

Une solution d’investissement sur cette thématique

Au sein de la gamme indicielle BNP Paribas Easy de BNP Paribas Asset Management, un nouvel ETF vient d’être lancé et coté en bourse. Il est consacré aux technologies médicales innovantes et réplique l’indice « ECPI Global ESG Medical Tech Equity Index » dont la méthodologie consiste à sélectionner les 50 valeurs mondiales des marchés développés les plus actives dans le secteur des technologies médicales durables : biotechnologies, outils et services pour les sciences de la vie, équipements et soins de santé et technologies des soins de santé. L’univers d’investissement intègre des filtres extra-financiers et des exclusions sectorielles.

Aucune garantie n’est donnée quant à la validité de certains filtres à tout moment, notamment en ce qui concerne le maintien de l’empreinte carbone entre deux rebalancements. Plus amples informations concernant l’indice, sa composition, son calcul, sa méthodologie et les règles de suivi et de rebalancement périodiques sont disponibles sur www.ecpigroup.com.

Les investissements réalisés dans le fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’il génère peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital. Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI des fonds. Avant de souscrire, vous devez lire la version la plus récente du prospectus et DICI disponibles gratuitement sur notre site www.easy.bnpparibas.fr


[1] ETF : Exchange Traded Funds

[2] Sources : https://www.globenewswire.com/news-release/2021/10/06/2309382/0/en/Global-Medical-Devices-Market-Size-2021-2028-Hit-USD-657-98-Billion-with-5-4-by-2028.html

[3] Source : International Diabetes Federation, Atlas 2021, 2021

[4] Source : ONU, 2019 Revision of World Population Prospects, 2019

[5] https://www.lemonde.fr/le-monde-evenements/article/2020/10/20/covid-19-l-essor-fulgurant-de-la-telemedecine_6056664_4333359.html

[6] Environnement Social et Gouvernance

[7] https://www.medtecheurope.org/environmental-and-social-sustainability/

[8] Le Machine Learning, ou apprentissage automatique, est une technologie d’intelligence artificielle qui permet à des machines d’apprendre automatiquement à partir de l’identification de « patterns », des motifs récurrents, dans des ensembles de données. Le Deep Learning, ou apprentissage profond, est une technique de Machine Learning qui permet à la machine d’acquérir de nouvelles connaissances grâce à des réseaux de neurones artificiels.

[9] Source : https://www.verifiedmarketresearch.com/product/global-genome-editing-market-size-and-forecast-to-2025/

[10] Source : MedTech Europe : https://www.medtecheurope.org/datahub/market/

[11] Seules les sociétés chinoises cotées à Hong Kong peuvent être sélectionnées par l’administrateur de l’indice dans le respect de sa méthodologie.

[12] https://population.un.org/wpp/