Un nouveau congé de paternité pour les pères de bébés prématurés ou hospitalisés

Les pères dont le nouveau-né est hospitalisé dans une unité de soins spécialisés après l’accouchement pourront bénéficier d’un congé de paternité supplémentaire à partir du 1er juillet, selon un décret paru mardi au Journal officiel (JO). 

L’hospitalisation immédiate d’un bébé « nécessite souvent une mobilisation des deux parents, difficile à concilier avec la reprise d’une activité professionnelle », explique le gouvernement dans un communiqué, soulignant que « le congé de paternité est plus court que le congé de maternité« .

La durée de ce nouveau congé de paternité pendant la période d’hospitalisation de l’enfant est fixée à 30 jours consécutifs au maximum. Il doit être pris dans les quatre mois suivant la naissance du bébé et s’ajoute aux 11 jours de congé de paternité (ou 18 jours en cas de naissances multiples) et aux trois jours de naissance pour les salariés.

A LIRE >>> Congé maternité : les travailleuses indépendantes s’alignent sur les salariées

Ce congé s’applique à tous les régimes de sécurité sociale et suit les même modalités d’indemnisation que celles du congé de paternité actuel, soit le versement d’une indemnité journalière pour tous les salariés (égale au gain journalier de base et plafonnée par la sécurité sociale à 87,71 euros par jour) et les travailleurs indépendants (55,51 euros). Les exploitants agricoles se verront de leur côté attribuer une allocation de remplacement de l’ordre de 151 euros par jour.

60.000 prématurés par an

Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales relatif aux congés de paternité avait mis en exergue la situation particulièrement délicate des parents d’enfants dont l’état de santé nécessite une prise en charge à l’hôpital dans un service spécialisé. Les enfants prématurés représentent aujourd’hui quelque 60.000 naissances par an.

Pour bénéficier de ce congé, le père doit présenter un document justifiant de l’hospitalisation de l’enfant à son employeur ou à la sécurité sociale

Cette mesure issue d’un amendement gouvernemental au projet de loi de finance de la sécurité sociale 2019, avait été votée à l’unanimité par les députés.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Vous pouvez calculer votre baisse d’impôt sur le revenu avec le simulateur de Bercy

Il est désormais possible de prévoir votre baisse d'impôt à partir de 2020 grâce à un simulateur mis en ligne…

19/07/2019 11:20

Pour rendre le permis moins cher, il sera accessible dès 17 ans en conduite accompagnée

Les jeunes en conduite accompagnée vont pouvoir passer leur permis dès 17 ans, à partir de lundi. Le ministre de…

19/07/2019 09:23

Données personnelles : FaceApp est-elle plus risquée que d’autres applications ?

Se voir avec des cheveux blancs et des rides, c'est la promesse de FaceApp. L'application mobile basée en Russie garde…

19/07/2019 08:41

Réforme des retraites : un futur système « plus juste » pour les femmes?

Le système actuel des retraites est caractérisé par des pensions pour les femmes inférieures de 42% à celles des hommes.…

19/07/2019 08:12

Un Wifi dopé et la télévision en 4K: SFR présente sa nouvelle box Internet

L'opérateur SFR a présenté sa Box 8, fruit de ses départements de recherche et développement. Au programme, un Wifi bien…

18/07/2019 15:35

Ce qu’il faut retenir du rapport Delevoye sur la réforme des retraites

Régimes spéciaux, âge de départ, surcote ou décote, transition... Passage en revue du rapport Delevoye sur la réforme des retraites…

18/07/2019 14:01