Après le divorce, la tolérance sur l’usage du nom peut être supprimée

L’ex-épouse qui continue à utiliser le nom de son ancien mari malgré le jugement de divorce ne peut pas estimer, même après des années de tolérance, que cet usage lui a donné un droit. L’ex-mari peut imposer la fin de cet usage même s’il l’a longtemps toléré, a jugé la Cour de cassation
(Cass. Civ 1, 26.6.2019, X 18-19.320).

Le problème était posé par un couple renommé dans le même milieu professionnel. Après le divorce, la femme avait été autorisée à conserver l’usage du nom marital jusqu’à la majorité des enfants mais elle avait continué ensuite durant près de dix ans, notamment parce qu’elle était connue professionnellement sous ce nom.

A LIRE >>> En pratique: comment changer le mode de garde des enfants après un divorce?

Après n’avoir rien dit durant tout ce temps, le mari, exerçant la même profession que son ex-femme, avait invoqué des confusions et réclamé que soit respecté le jugement de divorce rendu vingt ans plus tôt.

15 jours pour abandonner l’ancien nom

L’épouse répliquait que la longue tolérance avait créé une situation nouvelle, lui avait même donné un droit, et que changer subitement de nom lui causerait un important préjudice. Elle faisait valoir qu’elle était uniquement connue, et professionnellement reconnue, sous le nom de son ancien mari dans son milieu professionnel, auprès de sa clientèle, en France comme à l’étranger.

Mais la Cour de cassation s’est montrée stricte. Depuis son divorce, l’ex-épouse savait que cet usage serait temporaire, rien dans la situation décrite n’était nouveau, la question était jugée depuis vingt ans et il fallait seulement appliquer le jugement.

La Cour a donc validé la décision qui donnait quinze jours à l’ex-épouse pour abandonner le nom de son ex-mari, sous astreinte ensuite de 500 euros par jour.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP
Mots-clés : DivorceVos droits

Articles récents

Les réformes ont davantage amélioré le niveau de vie des ménages aisés en 2018

Les effets sont toutefois assez contrastés selon les profils des ménages note l’étude de l’Insee.

20/11/2019 21:38

La loi française sur les locations Airbnb devant la justice européenne

La ville de Paris et deux propriétaires ayant loué leur habitation via des plateformes en ligne de type Airbnb se…

20/11/2019 20:05

Privatisation FDJ: le prix de l’action fixé à 19,50 euros pour les particuliers

Le prix de l'action FdJ a finalement été fixé dans le haut de la fourchette initiale.

20/11/2019 19:00

Primes, budget, dette…: les principales mesures du plan hôpital

Le gouvernement vient d’annoncer plusieurs annonces pour redonner "oxygène" et "attractivité" à l'hôpital après 8 mois de grève aux urgences.…

20/11/2019 18:14

On connait le prix de l’action FDJ et la cotation de ce jeudi s’annonce prometteuse

L'action FDJ se sera arrachée lors de la période de souscription qui a pris fin mardi soir à 20h. S’exprimant…

20/11/2019 18:01

Pour la BCE, la stabilité financière est menacée par les taux bas

Les taux faibles augmentent la "prise de risque" note la Banque centrale européenne.

20/11/2019 17:23