Si le salarié quitte l’entreprise, son contrat de prêt demeure

Dans une telle relation, ont rappelé les juges, le salarié et son employeur sont soumis au code de la consommation et non au code du travail.