Un chèque peut mentionner deux bénéficiaires

Il n’est pas interdit d’établir un chèque à l’ordre de deux personnes distinctes, selon la Cour de cassation (Cass. Com, 27.11.2019, F 18-11.439). Aucun reproche ne peut donc être fait à la banque qui paierait le montant chèque à un seul des deux bénéficiaires si, par la suite, l’autre s’estime spolié.

Cependant, cette pratique donne des droits particuliers à chacun des bénéficiaires vis à vis de la banque qui encaisse le chèque. Les bénéficiaires peuvent la mettre en cause si elle crédite le chèque sur le compte de l’un sans demander l’autorisation de l’autre.

A LIRE >>> Forte hausse des fraudes sur le chèque en 2018

La juxtaposition des noms de deux bénéficiaires sur un chèque n’est pas en soi une « anomalie apparente » qui devrait provoquer des contrôles particuliers, explique la Cour.

La banque « tirée », c’est à dire celle qui verse les fonds, n’a pas à vérifier auprès de son client, signataire du chèque, qu’il est bien d’accord pour que les fonds soient versés à l’un plutôt qu’à l’autre. Cet autre bénéficiaire, qui n’a rien reçu, ne peut pas se retourner contre elle.

Un accord de l’autre bénéficiaire indispensable

En revanche, précise la Cour de cassation, la banque qui encaisse le chèque sur le compte de son client peut être jugée fautive si elle l’a fait sans demander l’accord de l’autre bénéficiaire.

A LIRE >>> E-chèques-vacances : la promesse non tenue de la SNCF

C’est donc à elle que doit s’adresser l’autre bénéficiaire du chèque qui n’aura rien reçu pour demander la restitution des fonds ou au moins de sa part. Mais ce n’est pas toujours acquis, car si deux personnes travaillent ensemble habituellement, cette banque peut légitimement considérer que les deux sont apparemment d’accord et que le consentement de l’autre bénéficiaire est acquis.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Automobile: les recettes du malus ont baissé de 12% en 2019

De 559 millions d’euros en 2018, les recettes du malus automobile sont passées à 493 millions d’euros en 2019.

14/07/2020 11:20

Portée par l’espoir d’un vaccin, la Bourse de Paris s’envole

La Bourse de Paris s’est envolée aujourd’hui. Le CAC 40 s’est adjugé 1,73% et a repassé la barre des 5.000…

13/07/2020 18:52

Investissements: les actions sont le placement le plus rentable sur 40 ans  

L’immobilier et l’investissement dans des sociétés foncières se font également des places dans les placements les plus rentables. 

13/07/2020 17:02

Travail: 71% des Français continuent à répondre aux emails pendant leurs vacances 

Depuis 2018, les Français arrivent de moins en moins à se déconnecter de leur travail, selon les résultats d’une étude…

13/07/2020 16:22

Face à la crise, le modèle des SCPI affiche sa résilience

La crise engendrée par le Covid-19 pourrait-elle faire vaciller un secteur des SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) dont la…

13/07/2020 15:30

Protection des données et vie privée : qu’attendent les Français de leur assurance ?

La crise du coronavirus a fait évoluer les préoccupations des assurés. La plupart souhaitent désormais protéger en priorité leur identité numérique. 

13/07/2020 14:56