Le banquier doit se souvenir des crédits qu’il a accordés

Le banquier ne peut pas reprocher à un client de ne pas lui avoir précisément déclaré l’état de son endettement lors d’une opération, si c’est lui qui a accordé les crédits. Il est censé connaître l’endettement de son client, a jugé la Cour de cassation (Cass. Com, 8.1.2020, Y 18-19.528).

Un chef d’entreprise, déjà titulaire de plusieurs crédits, s’était porté caution de sa société et, celle-ci ayant été liquidée par la suite, n’avait pas pu faire face à sa promesse.

A LIRE >>>Surendettement: l’Etat ouvre des points d’accueil pour conseiller les foyers en difficulté financière 

Il soutenait que le banquier lui avait fait souscrire un engagement manifestement disproportionné par rapport à ses biens et à ses revenus, ce qui lui interdisait, selon le code de la consommation, de se prévaloir de ce contrat et d’exiger le remboursement. A moins, précise la loi, qu’au moment où il demande le paiement, le banquier puisse prouver que son client est devenu plus riche et en a les moyens.

Le banquier doit investiguer sur la situation de son client

Mais le banquier, selon la loi, est également tenu de faire preuve de vigilance et de mettre en garde le candidat face à un emprunt ou à un cautionnement pour lequel il semblerait ne pas avoir les moyens.

La banque n’est pas réputée connaître l’état financier d’un client, répliquait celle-ci, elle n’a pas à mener des investigations sur la situation d’un éventuel signataire et c’est à celui-ci de déclarer de bonne foi l’état de ses finances. Le banquier invoquait le devoir de loyauté et de bonne foi du client.

Cependant, a rectifié la Cour, le banquier est réputé connaître les prêts qu’il a précédemment accordés. En l’occurrence, ce client avait déjà souscrit auprès de la banque six prêts personnels avant de s’engager comme caution de son entreprise.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Internet: le prix des domaines en .com pourrait bientôt exploser

L'entreprise américaine VeriSign, qui dispose du droit exclusif de vendre les noms de domaine en .com, souhaite augmenter ses prix…

21/02/2020 10:18

Start-up françaises : beaucoup d’argent investi, peu d’argent restitué

Selon une étude d’Avolta Partners, les sommes investies dans les start-up françaises continuent de progresser, mais les sorties stagnent en…

21/02/2020 09:10

Mode: Auchan teste des espaces seconde main

Cinq hypermarchés du groupe testent la vente de vêtements d'occasion. Si le concept séduit, il sera étendu à d'autres magasins…

21/02/2020 08:53

Le crowdfunding séduit toujours plus de porteurs de projets comme d’épargnants

Les montants collectés au titre du financement participatif ont crû l’an dernier de 56% pour atteindre 629 millions d’euros. Ils…

20/02/2020 18:25

Epargne : comment les ménages français placent-ils leur argent?

Quel est le principal réceptacle de l’épargne en France ? Les épargnants sont-ils plus prudents aujourd’hui qu’il y a quelques…

20/02/2020 16:30

Les prix à la consommation diminuent légèrement en janvier

L’Insee a changé ses méthodes de collecte des prix. Désormais, les données des caisses des magasins sont directement transmises à…

20/02/2020 16:12