Après un accident du travail, deux indemnités peuvent être versées

Après un accident, un salarié peut être indemnisé à la fois pour sa perte de gains futurs et pour sa dévalorisation sur le marché du travail. Contrairement à ce que soutenait un assureur, il ne s’agit pas d’une double indemnisation pour le même préjudice, a jugé la Cour de cassation (Cass. Civ 2, 16.1.2020, J 18-18.779).

L’indemnité de perte des gains professionnels futurs, fixée par la cour d’appel, assurait à la victime, jusqu’à sa retraite, l’intégralité de ce qu’elle aurait dû percevoir si elle avait pu garder son emploi d’avant l’accident. L’indemnité assurait aussi, après la retraite, le montant de la pension correspondante qui aurait alors été reçue durant une vingtaine d’années.

A LIRE >>>Emploi des seniors: 40 pistes à l’étude pour améliorer la situation

L’indemnité de perte des gains professionnels futurs, fixée par la cour d’appel, assurait à la victime, jusqu’à sa retraite, l’intégralité de ce qu’elle aurait dû percevoir si elle avait pu garder son emploi d’avant l’accident. L’indemnité assurait aussi, après la retraite, le montant de la pension correspondante qui aurait alors été reçue durant une vingtaine d’années.

Pour arriver à ce résultat, la justice faisait prendre en charge par l’assureur la différence de rémunération entre l’ancien poste occupé, antérieurement à l’accident, et le nouveau poste trouvé après la guérison, rémunéré plus faiblement du fait de certaines incapacités physiques du salarié. Elle lui faisait aussi prendre en charge la différence de pension de retraite correspondante.

Une double indemnisation du même préjudice

Dans ce cas, il n’y a plus de perte de gains professionnels et l’indemnité pour « dévalorisation sur le marché du travail » provoque une double indemnisation du même préjudice, faisait valoir l’assureur, ce qui est contraire au principe de l’indemnisation « sans perte ni profit ».

A LIRE >>>Le licenciement abusif cause toujours un préjudice

Mais « en indemnisant la perte de gains professionnels futurs résultant de la baisse de revenus générée par l’accident, la cour d’appel a réparé un préjudice distinct de l’incidence professionnelle liée à la dévalorisation de la victime sur le marché du travail », a répondu la Cour de cassation sans davantage d’explications.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

La Bourse de Paris dans le rouge en raison de craintes sur la vigueur de la reprise

L’indice phare de la Bourse de Paris a clôturé en repli de 0,69%, à 5.039,50 points. Les indicateurs macro-économiques américains…

17/09/2020 19:15

Assurance vie : faut-il faire jouer la transférabilité des contrats ?

Autrefois, lorsqu’on n’était pas satisfait de son contrat, il n’y avait que deux choix possibles : conserver son contrat ou le…

17/09/2020 17:25

La crise du logement neuf se confirme avec 20 000 mises en vente de moins au deuxième trimestre 2020

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) tire la sonnette d’alarme : elle estime que la crise sanitaire a gravement accentué…

17/09/2020 16:38

L’AMF lance un cours en ligne pour apprendre à placer son épargne

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a mis en place un MOOC, c’est-à-dire un cours en ligne, pour apprendre au grand…

17/09/2020 15:23

De nombreux syndics ont une mauvaise e-réputation, surtout dans les grandes villes

La gestion des immeubles par les syndics de copropriété n’est pas toujours bien notée, selon une étude de MeilleureCopro.

17/09/2020 15:14

Le HCSF maintient la pression sur le crédit immobilier

Réuni ce jeudi 17 septembre afin d'examiner les risques et des vulnérabilités affectant le secteur financier français, en pleine pandémie…

17/09/2020 13:49