Intéressement des salariés: pour le gouvernement, « le compte n’y est pas encore »

Pour encourager les entreprises à mettre en place un dispositif d’intéressement, le gouvernement a annoncé l’année dernière des mesures de simplification. 

En 2020, les employeurs ont la possibilité de verser une prime de 1.000 euros défiscalisée à leurs salariés jusqu'au 30 juin. Crédit: iStock.

Le gouvernement a reconnu lundi qu’il n’était « pas satisfait » de l’application jusqu’à présent des accords d’intéressement pour les salariés et a appelé les entreprises à « propager la bonne parole » afin de les multiplier dans les prochains mois. « Je vous le dis très simplement: le compte n’y est pas encore », a reconnu le ministre des Finances, Bruno Le Maire, aux côtés de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, lors d’une table ronde avec des chefs d’entreprises à Chilly-Mazarin au sud de Paris, pour les inciter à adopter ce dispositif. 

« Nous ne sommes pas satisfaits aujourd’hui des résultats en termes de développement de l’intéressement », a-t-il affirmé, avant de donner la parole aux entreprises pour qu’elles présentent les difficultés rencontrées pour appliquer de telles mesures.

A LIRE >>>Loi Pacte: l’État veut renforcer les raisons d’être et l’intéressement des salariés

« Nous comptons sur vous pour propager la bonne parole », a affirmé Mme Pénicaud, qui a présenté en détail les avantages de ces mesures pour les petites entreprises, à l’occasion de la visite de l’usine Alu Concept, qui emploie 28 personnes. « Il vous reste quelques mois pour conclure un accord d’intéressement. Si jamais vous versez 1.000 euros dans le cadre d’un accord de ce type, ce sera défiscalisé », a souligné M. Le Maire.

La prime Macron peut être reconduite cette année

En 2020, les employeurs ont la possibilité de verser une prime de 1.000 euros défiscalisée à leurs salariés jusqu’au 30 juin, mais contrairement à 2019, seulement en cas d’existence d’accord d’intéressement dans l’entreprise. Pour permettre aux entreprises de mettre en place ce dispositif, le gouvernement a annoncé l’année dernière des mesures de simplification. 

A LIRE >>>La prime Macron reconduite en 2020… avec de nouvelles conditions

La France est « championne d’Europe » de l’actionnariat des salariés, ceux-ci détenant en 2018 environ 4% du capital de leur entreprise, contre 1,68% pour la moyenne européenne, selon la Fédération européenne de l’actionnaire salarié.

Les entreprises recourent pour cela à deux mécanismes principaux: le fonds commun de placement d’entreprise (FCPE) par l’intermédiaire duquel les salariés peuvent acquérir des actions, souvent avec des abondements de leur employeur ou des décotes sur le prix, ou l’octroi d’actions gratuites.

Sur le même thème

Déblocage épargne salariale épargne salariale Prime Macron

Réactions et commentaires

Sur la même thématique