Testament: seuls 22% des Français ont rédigé leurs volontés

Plus de trois Français sur quatre n’ont pas préparé leur succession en écrivant leur testament, selon une étude.

Ce qui bloque à la rédaction du testament, c'est souvent le manque d'information. Crédit: iStock.

Écrire ses dernières volontés est une étape essentielle pour assurer sa succession. Mais ce n’est pas un réflexe automatique pour une grande majorité de Français. En effet, seuls 22% d’entre eux ont rédigé un testament. Cela revient à plus de trois Français sur quatre qui n’a pas exprimé ses volontés pour son décès par écrit. C’est le résultat d’une étude de Testamento, un service de testament en ligne dévoilée par Le Parisien.

Des disparités selon les catégories socio-professionnelles

Si une grande partie de la population française n’a pas écrit son testament, des disparités s’affichent selon la situation des sondés. Sans surprise, plus le patrimoine est étendu, plus on a de biens et d’investissements, plus on anticipe sa succession. Des inégalités existent aussi selon le niveau d’études et la catégorie socio-professionnelle. Seuls 18% des ouvriers ont écrit leurs dernières volontés contre 27% des cadres et professions intellectuelles supérieures.

Ce qui bloque à la rédaction du testament, c’est souvent le manque d’information. « Il y a cette idée qu’un testament c’est très compliqué, qu’on n’est pas suffisamment éduqué pour s’en occuper », explique le fondateur de Testamento, Virgile Delporte. En effet, 59% des Français n’ayant pas écrit de testament affirment ne rien savoir sur les règles fiscales de la succession, contre 49% de ceux qui ont préparé la suite de leur décès.

A LIRE >> Un testament rédigé et recueilli par un notaire dans une brasserie est valable

Les personnes âgées ne sont pas les plus prévoyantes

Les célibataires et les veufs prennent moins de précautions (17%) que les familles nombreuses (28%) et les pacsés (37%). La surprise vient plutôt de l’âge des Français qui ont écrit leur testament. Les plus âgés ne sont pas forcément les plus précautionneux. Les personnes nées entre la fin des années 50 et le début des années 60 sont seulement 18% à avoir écrit leur testament contre 26% des Français nés à la fin des années 70.

Sur le même thème

droits de succession

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique