Se connecter S’abonner

Déclaration d’impôts : quels imprimés pour quels revenus ?

Selon vos revenus, vos dépenses, vos placements et votre situation familiale, vous devrez remplir une ou plusieurs déclarations. Voici les clés d’une bonne utilisation.

impôts

Bercy insiste depuis plusieurs années sur la simplification des formalités déclaratives et a effectivement mis en place les déclarations préremplies, le contribuable se contentant de vérifier les sommes mentionnées par le fisc. Mais il est souvent nécessaire de compléter ou de modifier l’imprimé, ou encore de remplir d’autres formulaires afin d’y déclarer de nouveaux revenus ou de nouveaux investissements.

No 2042 Pour les primo-déclarants

L’imprimé 2042 non rempli concerne ceux qui déclarent des revenus pour la première fois. Il est important de renseigner soigneusement les deux premières pages relatives à la situation personnelle et familiale. Elles déterminent votre nombre de parts et les informations indiquées seront reprises l’année suivante par le fisc.

N° 2042 SK Pour les déclarations simples

Cette déclaration préremplie simplifiée est envoyée aux contribuables salariés ou retraités qui peuvent aussi percevoir certains revenus mobiliers. Tous les revenus sont mentionnés par le fisc. La tâche du redevable consiste donc à vérifier et à corriger les erreurs s’il y en a. Il y rapportera également
ses charges et ses dépenses.

No 2042 K Pour des revenus spécifiques

Cette déclaration est préremplie et vous devez donc vérifier les montants mentionnés par le fisc. Mais, à la différence de la 2042 SK, vous pouvez y déclarer d’autres types de revenus. Y figurent notamment en page 3 les plus-values sur valeurs mobilières et les revenus fonciers. Certains revenus perçus à l’étranger et également taxables en France s’y trouvent aussi.

No 2042 C Pour certaines réductions d’impôt mobilières et immobilières

Cet imprimé, dit « complémentaire », n’est pas prérempli. Il s’adresse à des contribuables ayant eu des plus-values particulières (par exemple, levées d’option sur titres), des gains en report d’imposition et, surtout, à ceux qui ont réalisé des placements de défiscalisation immobilière : Pinel, Duflot, Scellier, Censi-Bouvard, Malraux nouvelle formule et dans les forêts. Vous y ferez aussi état de vos souscriptions de parts de PME, de Sofica, de fonds communs de placement dans l’innovation et de fonds d’investissement de proximité.

No 2042 RICI Pour les dépenses personnelles

Les dépenses personnelles et les dons doivent figurer dans cet imprimé. Vous y mentionnerez vos frais de garde d’enfants, votre emploi à domicile, les prestations compensatoires après un divorce et tous les travaux de transition énergétique.

No 2044 Pour déclarer vos loyers

Sauf à opter pour le micro-foncier si vos recettes brutes ne dépassent pas 15 000 euros, auquel cas vous vous contentez de la 2042 K, vous devez utiliser cet imprimé pour vos loyers.

N° 2044 spéciale Pour l’immobilier de défiscalisation

Incontournable pour les « immeubles spéciaux », c’est-à-dire pour lesquels sont prévus des régimes spécifiques de déduction de certains frais, d’imputation des déficits ou d’amortissements annuels du prix d’achat : monuments historiques, immeubles Malraux ancienne formule, immeubles neufs soumis à engagement de location. Vous devrez aussi y déclarer les loyers et charges de vos « immeubles normaux ».

No 2074 Pour certaines plus-values

Si votre banque calcule vos plus-values boursières et vous fournit l’imprimé fiscal unique, n’utilisez pas cette déclaration. Il suffit de reporter ou de vérifier les résultats dans la 2042 ou la 2042 C. En revanche, pour des opérations particulières, comme les participations de plus de 25 %, les cessions de titres en vue d’un départ en retraite…, c’est à vous de déterminer vos gains ou vos pertes avant de les inscrire sur cet imprimé.

No 2047 Pour les revenus de l’étranger

Vous devrez y mentionner vos salaires, pensions, revenus mobiliers ou fonciers provenant de l’étranger. Certains ne seront pas taxés en France. D’autres subiront l’impôt selon un système de taux effectif (calcul sur le revenu mondial et impôt dû réduit en proportion des revenus exonérés par
la convention) ou moyennant l’octroi d’un crédit d’impôt correspondant aux ponctions fiscales du pays d’origine.

No 2042 IFI Pour les redevables de l’impôt sur la fortune immobilière

Ceux dont la fortune nette immobilière excède 1,3 million d’euros au 1er janvier 2021 doivent remplir cet imprimé à joindre à la 2042 selon le même calendrier. Ceux qui ont déjà payé l’IFI le trouveront avec le 2042. Les primo-déclarants doivent se le procurer. Il est accompagné de six annexes, à remplir également.