Se connecter S’abonner

Epargne : le rendement n’est pas le seul critère à prendre en compte

La sécurité, la liquidité ou encore la fiscalité sont des critères à ne pas négliger au moment d’engager ses économies.

3 fois, 4 fois, 5 fois plus de rendement qu’avec le Livret A. Nombre de promoteurs de produits d’investissement n’hésitent pas à user de la comparaison avec le livret préféré des Français pour mettre en avant les performances attrayantes de leur supports maison.

Pourtant, se focaliser uniquement sur le rendement constituerait une erreur. D’autres paramètres sont à prendre en compte au moment d’investir son argent et la meilleure promesse de rendement ne constitue pas nécessairement la solution la mieux adaptée.

Sécurité

La chute récente des marchés l’a rappelé de manière assez brutale : certains placements ne garantissent pas le capital engagé. C’est par exemple le cas des actions ou de l’immobilier (en direct et via des SCPI). Si votre objectif est avant tout de sécuriser un capital (sans prendre de risque), mieux vaut donc vous tourner vers des supports (livrets, fonds en euros, PEL…) offrant des garanties… quitte à sacrifier un peu de performance.

Au vu des événements actuels, on peut d’ailleurs penser que le critère « sécurité » va reprendre de l’importance face au critère « rendement » chez de nombreux épargnants.

Liquidité

S’il est essentiel pour certains d’avoir des garanties, d’autres regardent aussi de près les conditions dans lesquelles le capital peut être récupéré. C’est ici qu’entre en jeu la notion de liquidité. Il est par exemple très facile et rapide de procéder à un retrait sur un livret ou de vendre des actions cotées. Il faut en revanche prévoir plus de temps pour vendre des parts de SCPI ou opérer un rachat sur un contrat d’assurance vie. De la même façon, il ne faut pas oublier que les sorties avant le terme prévu (souvent quelques années) peuvent être très difficiles voire impossibles lorsqu’on investit dans des fonds de PME ou dans des produits de type Sofica.

Cadre fiscal

Enfin, il convient de ne pas oublier l’impact du cadre fiscal et partant, de ne pas s’arrêter au rendement brut affiché. Un livret bancaire ordinaire au taux de 0,7% est a priori plus intéressant qu’un Livret A au taux de 0,5%. Mais alors que le second est exonéré de fiscalité le premier est soumis à une taxation au taux de 30% (PFU). Ainsi déduction faite de la fiscalité, leurs performances nettes sont comparables.

A LIRE >>> Placements: attention, les arnaques en ligne se multiplient

Au-delà de l’imposition des revenus, le cadre fiscal applicable peut aussi avoir un effet direct sur l’efficacité de la transmission. Si l’objectif principal est de laisser à terme un capital aux enfants dans les meilleures conditions, une assurance vie pourra se révéler plus judicieuse qu’un placement ordinaire, même si son rendement en phase d’épargne est légèrement inférieur.

Une réflexion globale

En résumé, au moment d’envisager un investissement, il est essentiel d’avoir une vision d’ensemble dans laquelle le rendement n’est qu’un critère parmi d’autres (sécurité, liquidité…). Et cette approche globale apparaît on ne peut plus pertinente dans les périodes d’incertitudes comme celle que nous traversons actuellement.