Se connecter S’abonner

Livret Jeune : ce qu’il faut savoir

Avec 1 % net d’impôt et de prélèvements sociaux, le livret Jeune est de loin la meilleure solution pour une épargne de court terme. Utilisez ce produit sans hésiter si vous avez entre 12 et 25 ans ou si vous avez des enfants dans la cible !

Avec 1 % net d’impôt et de prélèvements sociaux, le livret Jeune est de loin la meilleure solution pour une épargne de court terme.
Crédit: iStock.

Placement réglementé, le livret Jeune est destiné à fournir une tirelire rémunérée à des conditions très avantageuses aux 12-25 ans, sur laquelle on peut déposer jusqu’à 1 600 euros. Mais un seul livret peut être détenu par enfant. Seule la capitalisation des intérêts peut permettre de dépasser le plafond des 1 600 euros. Dans ce dernier cas, vous ne pouvez plus effectuer de dépôt. Mais vous n’êtes nullement obligé de retirer des fonds pour retomber sous le plafond ! Si, par la suite, un retrait fait repasser le solde sous la limite maximale, de nouveaux versements redeviendront possibles.

Le capital est-il garanti ? 

Seul cas de perte de capital imaginable sur un livret Jeune : la faillite de la banque ! Mais vous bénéficiez alors de la garantie légale des dépôts à hauteur de 100 000 euros par établissement, tous comptes confondus, depuis le 1er octobre 2010.

L’argent du livret Jeune est-il disponible ? 

Vous pouvez retirer vos fonds n’importe quand. Selon la banque, ils seront versés sur votre compte courant, le jour même, ou, au plus tard, le lendemain. Vous pouvez aussi choisir un retrait en agence. Les banques demandent en général de laisser un solde d’au moins 10 euros, c’est-à-dire le montant minimal qu’elles exigent à la souscription. Sinon, le livret Jeune sera fermé d’office.

Combien ça rapporte ? 

La réglementation impose aux banques de proposer sur leur livret Jeune un taux au moins égal à 0,75 % actuellement. Mais soucieux de ne pas se couper de cette clientèle de futurs jeunes actifs, les établissements servent 1 % en moyenne et même 2 % pour les meilleurs. Crédités le 31 décembre ou dans les jours suivants, les intérêts sont calculés à la quinzaine. Les sommes fructifient à condition d’avoir été investies une quinzaine civile complète. Autrement dit, du 1er au 15 du mois ou du 16 au 30 (ou 31). Mieux vaut donc attendre, si possible, le 1er ou le 16 du mois pour effectuer un retrait. A contrario, faites vos dépôts de préférence avant ces échéances. Les intérêts crédités sur le livret génèrent à leur tour des intérêts, l’année suivante.

Quelle est la règle fiscale du livret Jeune ?

Les intérêts perçus sur le livret Jeune ne supportent ni l’impôt sur le revenu ni les prélèvements sociaux.

Où souscrire ? 

Dans tous les établissements bancaires. Dès 12 ans, un mineur peut prendre l’initiative d’ouvrir un livret Jeune sans l’intervention de son représentant légal. Mais il doit obligatoirement communiquer le nom et l’adresse de ce dernier. Seul le titulaire du livret peut procéder aux opérations de dépôt, par chèque (à partir de 16 ans) ou virement, depuis un compte ouvert à son nom dans la même banque, ou par espèces. Il est aussi le seul à pouvoir effectuer des retraits, notamment via une carte bancaire proposée souvent dès 12 ans. Mais l’autorisation d’un des parents est requise pour faire des retraits avant 16 ans. Ce consentement peut être permanent à hauteur d’une certaine somme par semaine ou par mois.