Se connecter S’abonner

Qu’est-ce qu’un fonds ISR (investissement socialement responsable) ?

Les fonds socialement responsables sont investis dans des entreprises qui respectent des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

économie durable
Crédit: iStock.

Les fonds socialement responsables sont investis dans des entreprises qui respectent des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Ils s’appuient le plus souvent sur les services d’une agence de notation extra-financière, comme Vigeo Eiris. A ne pas confondre avec les produits solidaires (voir encadré).

Le capital est-il garanti ? 

Non, car les actifs (actions, obligations…) soumis au filtre ISR sont susceptibles de baisser. A des degrés divers, les produits actions restent plus exposés au risque que les supports obligataires.

L’argent est-il disponible ? 

Il vous suffit de passer un ordre de ­rachat pour pouvoir récupérer votre argent sur la base de la prochaine valeur du fonds. Dans la plupart des cas, elle est calculée tous les jours.

Combien ça rapporte ? 

Certains produits ISR distribuent des revenus tandis que d’autres les capitalisent. Les résultats obtenus sont proches de ceux des fonds traditionnels.

Quelle est la règle fiscale ? 

La « flat tax », ou prélèvement forfaitaire unique de 30 %, harmonise la fiscalité entre les actions et les obligations. Les revenus et les plus-values sont taxés à hauteur de 12,8 % au titre de l’impôt sur le revenu et de 17,2 % pour les prélèvements sociaux. Cependant, vous pouvez toujours opter pour le barème progressif pour l’ensemble des revenus soumis à la « flat tax ». Dans ce cas, vous bénéficiez de l’abattement de 40 % sur les dividendes et des abattements pour durée de détention pour les produits principalement investis en actions (75 % au minimum) acquis préalablement au 1er janvier 2018. Les prélèvements sociaux de 17,2 % restent dus. A noter, les moins-values s’imputent sur des gains de même nature. Elles peuvent même être reportées pendant dix ans. Par ailleurs, les fonds ISR détenus dans un plan d’épargne en actions (PEA, voir p. 60), un plan d’épargne entreprise (PEE, voir p. 61), un plan d’épargne retraite collectif (Pereco, voir p. 64), ou un contrat d’assurance vie multisupport, voir p. 20) suivent la fiscalité ­applicable à ces enveloppes.

Où souscrire ?

Auprès de votre banque ou de votre conseiller en gestion de patrimoine. Mais aussi sur les plates-formes en ligne comme ­Boursorama Banque ou Fortuneo Banque. En assurance vie ou en épargne salariale, vous aurez accès aux fonds ISR référencés dans votre contrat.  L’offre tend à s’accroître. Privilégiez les fonds ISR qui ont obtenu un label. Ce dernier certifie que la gestion respecte bien des critères responsables et qu’il ne s’agit pas juste d’un outil marketing.

Nos conseils 2021

  • Objectif : miser sur des sociétés qui respectent leurs salariés, leurs clients, l’environnement…

Le plus des produits solidaires : Il existe des fonds solidaires destinés à soutenir des projets exclus des circuits financiers classiques, petites entreprises créées par d’anciens chômeurs, logements sociaux, etc. En pratique, de 5 à 10 % de l’actif de ces fonds sont consacrés à des titres d’entreprises agréées solidaires. Le solde est investi en titres classiques (actions, obligations…). Un organisme, Finansol, labellise les produits solidaires. 

  • Autre possibilité : la souscription de fonds de partage. Dans ce cas, une partie des bénéfices annuels est reversée à une association caritative. Certains produits présentent à la fois ces deux caractéristiques.

En bref

• Durée recommandée : cinq ans

• Risque de perte sur un an : 50 % pour les fonds actions