Marché de l’immobilier : un record pour les logements à Paris

Le premier trimestre a été très dynamique, beaucoup plus que les années précédentes. Le nombre de ventes de logement en Île-de-France a progressé de 38 % en un an. Les prix ne s’emballent pas à l’exception de ceux de Paris. Le rétrécissement du parc immobilier mutable (en raison de l’accroissement des logements sociaux en quinze ans de 11 à 18 % à Paris) et l’attractivité de la capitale, qui demeure intacte malgré les attentats de 2015, amènent les prix à des plus hauts historiques. Le précédent record est dépassé pour atteindre un prix moyen de 8 800 euros le mètre carré dans la capitale. Cette fluidité devrait perdurer au moins jusqu’à la fin de l’année. Les taux d’intérêt, qui constituent le carburant du marché, ont certes légèrement augmenté, mais restent à des niveaux historiquement bas. Mais le véritable moteur, c’est la confiance. Depuis l’élection présidentielle, les indicateurs économiques remontent, le moral des chefs d’entreprise et des ménages aussi. Dans cette perspective, les décisions fiscales du nouveau gouvernement auront un effet majeur si elles devaient entraîner, directement ou indirectement, un relèvement de la charge d’impôts.

Auteur : Thierry Delesalle

Sur le même thème

Immobilier à Paris Logement Prix de l'immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique