Se connecter S’abonner

A Ajaccio, les acheteurs préfèrent l’immobilier neuf

L'immobilier neuf à Ajaccio attire plus les acheteurs que les logements anciens. Côté investisseurs, le Pinel y répond à une vraie demande.
A Ajaccio, les programmes d’immobilier neuf se multiplient.©iStockPhoto

Après s’être redressés en 2016, les prix de l’immobilier ancien à Ajaccio sont repartis à la baisse. A 2 750 euros le mètre carré à la fin de mai, ils accusent un repli de 5,7 % sur un an. En cause : le manque d’attrait d’un habitat vieillissant, de l’avis des professionnels locaux.

L’ancien se vend de plus en plus difficilement. Les acquéreurs préfèrent se tourner vers le neuf », explique Bernard Payen, agent mandataire chez OptimHome. La qualité du parc est aussi pointée : « Certains immeubles sont difficiles d’accès en voiture, sans compter que, de façon générale, il y a peu de places de parking en ville », ajoute-t-il.

Des affaires dans l’ancien

Il n’en demeure pas moins qu’il existe un bâti ancien de qualité en préfecture de Corse-du-Sud. On y trouve des biens intéressants et en bon état. A l’image de ce F3 de 76 mètres carrés entièrement rénové, dans un immeuble datant de 1969, proche du cours Napoléon, en centre-ville, mis en vente 229 000 euros, avec des charges à 33,30 euros par mois (syndic bénévole). Sur la prestigieuse route des Sanguinaires, le long du littoral, un appartement de quatre-pièces de plus de 150 mètres carrés, dans une copropriété de 1964, s’est négocié 551 000 euros.

Multiplication des programmes neufs

« Il y a beaucoup de constructions de logements en cours à Ajaccio », constate Jean-Louis Filippini, directeur de l’agence Guy Hoquet du cours Napoléon, citant notamment deux promoteurs très présents en ville : les groupes Perrino et Rocca. Le report des acquéreurs sur l’immobilier neuf explique la multiplication des programmes. Un engouement qui a même entraîné un pic de commercialisation ces 24 derniers mois », renchérit Yves Menassé, gérant de l’agence Max Immobilier. Dans les quartiers où les bâtiments neufs sont nombreux, « les prix sont devenus plus élevés », note Jean-Louis Filippini.

Il en est ainsi dans la partie est d’Ajaccio, non loin de l’aéroport, et dans le quartier pavillonnaire de Mezzavia, au nord. Le profil des acheteurs est, quant à lui, variable. « La ville est attractive pour les gens du continent et les étrangers, même si elle est moins touristique que Porto-Vecchio, située sur la côte est de l’Île de Beauté », reconnaît-on chez Guy Hoquet. Toutefois, en règle générale, elle reste « prisée par les Corses qui achètent pour eux ou leur famille », relève pour sa part Bernard Payen.

La cité est « adaptée à tous les profils », selon Jean-Louis Filippini, et donc à toutes les bourses : « C’est un marché de primo-accédants, avec de nombreux programmes éligibles au prêt à taux zéro renforcé, le PTZ +, et aussi d’investisseurs, avec un parc locatif important. »

Pour les investisseurs immobilier : dans le neuf plus que dans l’ancien

Le marché ajaccien est favorable aux investisseurs, mais le neuf semble plus stable que l’ancien pour placer son argent dans la pierre. «Il y a certes des incertitudes liées aux éventuels changements de fiscalité, et nous faisons face à un léger attentisme de la part des acheteurs potentiels»,indique Jean-Louis Filippini, directeur de l’agence Guy Hoquet située cours Napoléon, à Ajaccio.

Pour autant, Ajaccio compte encore «de nombreux par-ticuliers qui se lancent dans l’investissement locatif dans le neuf en Pinel, avec pour objectif d’utiliser leur bien comme résidence secondaire au bout de neuf années de possession»,explique Yves Menassé, gérant de l’agence locale Max Immobilier. Dans cette commune, située en zone tendue, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, puisque le Pinel sera reconduit en 2018 pour quatre ans.

Contrairement à certaines zones géographiques, ce dispositif de défiscalisation répond à une vraie demande à Ajaccio. Ici, les investisseurs peuvent tabler sur un rendement brut moyen de 3,5%, même s’il faut garder en tête qu’une partie de ce rendement est lié au niveau de votre réduction d’impôt, qui découle elle-même de votre imposition.