Achat en viager : qu’en pensent les Français ?

Le principe de l’achat en viager d’un bien immobilier ne plait pas vraiment aux Français. C’est ce que révèle un sondage réalisé par le réseau d’agences immobilières Guy Hoquet.

Acheter en viager un bien immobilier est une sorte de pari sur l'avenir. ©Istock

Selon un sondage commandité par le réseau d’agences immobilières Guy Hoquet, près d’un Français sur
deux considère que la vente en viager est trop risquée financièrement. Par ailleurs, 25 % estiment que cette pratique est moralement discutable. 

Le viager est la vente d’un bien immobilier par son propriétaire (appelé le crédirentier) à un acheteur (le débirentier), le second versant au premier, jusqu’à son décès, le prix sous forme d’une rente.

Des ventes en viager confidentielles

Toujours selon le même sondage, ce type de transactions sont confidentielles et représentent moins de 1 % des ventes immobilières en France. Cela ne représente qu’entre « 5 000 et 8 000 transactions seulement sur les 850 000 réalisées dans l’ancien en 2016 ».

Sur le même thème

Viager

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique