Logement neuf : « les ménages ont un peu plus de mal à acheter »

Les tours de vis sur le PTZ et le Pinel ainsi que les prix pèsent sur le logement neuf. Après deux années de hausse, il montre des signes d’essoufflement.

Crédit: iStock.

Après deux années de progression régulière, le marché français du logement neuf donne des signes d’essoufflement depuis le début 2018, alors que le gouvernement a promis de relancer l’offre grâce à son projet de loi sur le logement. « Il y a bien un tassement de la construction (…): on aura probablement une baisse du nombre de mises en chantier en 2018 », résume Olivier Eluère, économiste au Crédit Agricole, spécialiste de l’immobilier.

Entre avril et juin, les mises en chantier ont nettement reculé par rapport à la même période de 2017, de même que les permis de construire, selon des chiffres donnés vendredi par le ministère de la Cohésion des territoires. 

Dans le détail, les mises en chantier de logements neufs ont reculé de 4,3% au deuxième trimestre sur un an, tandis que le nombre de permis de construire baissait de 4%. Ces chiffres sont publiés mensuellement et concernent les trois précédents mois de manière glissante. « On reste quand même à des niveaux très élevés, ce n’est pas une baisse extrêmement forte », nuance M. Eluère. Les permis de construire restent proches de leur plus récent pic, atteint au tournant 2017-2018: cette apogée couronnait une progression régulière depuis plusieurs années.

Le marché du logement neuf avait progressé en 2016 et 2017 dans un contexte marqué par des taux d’intérêt très bas, qui encouragent les achats immobiliers, et les conséquences du renforcement des aides publiques à la propriété sous le quinquennat de François Hollande, dont notamment le prêt à taux zéro (PTZ).

A LIRE >>> Immobilier : les nouvelles conditions du prêt à taux zéro en 2018

Les pros du bâtiment « énervés »

Symétriquement, c’est l’évolution récente de ces deux facteurs que les observateurs et les acteurs du marché citent pour expliquer l’accès de faiblesse du début d’année. D’un côté, « les taux se sont stabilisés depuis quelques trimestres alors que les prix des logements sont repartis à la hausse même si elle est modérée: les ménages ont un peu plus de mal à acheter », explique M. Eluère.

De l’autre, le nouvel exécutif, né de l’élection l’an dernier du président Emmanuel Macron, a réduit le périmètre géographique de différentes aides, dont le PTZ et le dispositif fiscal Pinel, des décisions qui ont énervé les professionnels du bâtiment.

A LIRE >>> Investissement locatif: la Cour des comptes dézingue le Pinel et les autres aides fiscales

Pour la fédération du bâtiment (FFB), c’est « la cause principale du retournement du logement neuf » selon les termes employés début juillet dans son bilan trimestriel du secteur. « Un effondrement s’en suit presque mécaniquement », insistait-elle, tandis que M. Eluère appuie le fait que « le neuf est très sensible aux mesures de soutien ».

Pourtant, la relance de l’offre est au cœur des objectifs affichés par le gouvernement dans le cadre de son projet de loi sur le logement, dit Elan, qui vient d’achever son passage au Sénat. L’exécutif promet de « construire plus, mieux et moins cher » à l’aide d’un allègement de certaines normes et de mesures destinées à limiter les recours contre les permis de construire. Ces pistes sont considérées parmi les principaux facteurs de relance du marché par les professionnels de la promotion immobilière.

Lors de la publication fin juin des précédents chiffres du ministère, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), qui n’a pas souhaité s’exprimer de nouveau , avait mis l’accent sur les retards liés aux recours, évoquant aussi la frilosité des municipalités en matière de permis de construire à l’approche des élections de 2020.

Reste que si les mesures du projet de loi « vont dans le bon sens et devraient permettre d’améliorer les ventes et la construction (…). L’effet ne va pas être immédiat et sera très dur à mesurer », relativise M. Eluère.

Sur le même thème

Actualités de l'immobilier Crédit immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique