Dans le cadre d’une étude sur le marché immobilier français, le site MeilleursAgents, spécialisé dans l’estimation immobilière, a étudié le potentiel des dix plus grandes villes françaises pour un investisseur. Pour ce faire, le site a compilé un certain nombre d’indicateurs : d’une part, immobiliers (tension sur  le  marché,  délais de vente, évolution et niveau des prix), d’autre part, économiques (chômage, démographie). Le grand gagnant de cette analyse est Rennes, qui cumule les signaux dans le vert, avec un marché immobilier favorable aux acquéreurs et une situation économique porteuse, notamment grâce à une population jeune et un niveau de chômage limité. MeilleursAgents lui confère cinq étoiles et évalue un potentiel de hausse des prix de 6% sur les douze prochains mois.

Nice en bas de classement

Derrière, figurent, à égalité avec quatre étoiles et un potentiel de revalorisation estimé à 5%, Nantes, Lyon, Paris et Toulouse, pour des raisons diverses. Par exemple, la capitale bénéficie d’un délai de vente médian très faible, avec seulement 39 jours, mais  d’un  pouvoir d’achat restreint étant donné le niveau des prix. Nantes, de son côté, profite de son dynamisme : population jeune, solde migratoire positif et chômage limité. La situation la moins favorable est relevée, selon l’étude, à Nice, qui cumule des délais de vente élevés, des prix qui ont connu une baisse, un pouvoir d’achat limité, ainsi qu’une population âgée et un solde migratoire négatif ! Pour les douze prochains mois, le site attend dans la ville une simple stabilisation des prix.