Achat immobilier : les femmes célibataires empruntent plus que les hommes seuls

Apports, revenus, emprunts. Des différences et des inégalités perdurent entre les femmes et les hommes lors de l’achat d’un bien immobilier.

Femmes et hommes ne sont pas égaux face à l'achat immobilier. Crédit: Istock

Femmes et hommes ne sont pas égaux face à l’achat immobilier. Le courtier en assurance Meilleurtaux s’est penché sur le profil des femmes et des hommes célibataires qui deviennent propriétaires. Dans cette étude, Lavieimmo.com remarque que les écarts de salaire entre les deux sexes existent toujours mais sont moins importants que par le passé. Une femme, célibataire et sans enfant, et qui emprunte, gagne en moyenne 3 757 euros par mois. L’homme, 4 100 euros. Les salaires sont plus importants, chez les célibataires avec enfant : 4 063 pour elle, 4 349 pour lui.

Les hommes ont un apport plus conséquent

Autre enseignement, les femmes empruntent plus que les hommes, qu’elles et qu’ils soient avec ou sans enfant. Une femme seule emprunte en moyenne 194 666 euros alors qu’un homme, dans les mêmes conditions, empruntera 193 863 euros. Si la personne a des enfants, elle empruntera 200 542 euros et lui empruntera 197 447.

A LIRE >>> Immobilier : ce qu’il faut gagner pour s’acheter 50m² à Paris est délirant

Du point de vue de l’apport, la tendance a changé par rapport à l’année dernière. Le courtier écrit que « s’il y a quelques années les femmes disposaient d’un apport plus important que les hommes, en 2018 celui-ci est légèrement inférieur à celui des hommes. L’apport d’une femme célibataire sans enfant s’élève à 12 000 euros et celui de l’homme célibataire sans enfant à 15 000 euros. Pour les hommes célibataires avec enfant, l’apport est plus faible à 11 900 euros et s’élève à 10 000 euros pour les femmes ».

Les femmes achètent avant les hommes

Enfin, Meilleurtaux explique dans son enquête que les femmes célibataires achètent un logement beaucoup plus tôt que les hommes célibataires : elles le font à 29 ans en moyenne quand les hommes attendent leurs 32 ans pour le faire. Le fait d’avoir des enfants repoussent l’achat à 35 ans pour les femmes et 38 ans pour les hommes.

Du côté des couples, l’enquête relève que la décision de l’achat revient généralement à la femme : chez les 25-34 ans, 66,7% des femmes ont déclaré avoir pris la décision d’achat même si le bien ne correspondait pas forcément au conjoint.

Sur le même thème

achat immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique