Le coup de foudre immobilier existe, et voilà comment ça peut arriver

Trouver le logement idéal tient finalement à peu de choses. Le coup de cœur qui décide un acheteur à ne pas faire d’autres visites est guidé par des caractéristiques très précises.

La surface, la luminosité et l'absence de vis-à-vis conditionnent les coups de foudre immobiliers. Crédit: iStock.

L’arrivée du printemps n’est pas que synonyme de magnolias et de jonquilles en fleur dans les parcs et jardins, elle marque aussi la renaissance de l’appétit des Français pour se chercher un nouveau nid. Une grande partie des transactions immobilières se noue en effet en avril et juin, notamment pour les familles avec enfants, ceci afin de boucler les cartons durant les grandes vacances d’été. Une occasion qu’a saisi le courtier MeilleursAgents pour se pencher sur le comportement des Français en recherche d’un bien et sur les facteurs déclenchant d’un coup de cœur immobilier.

A LIRE >>> Immobilier : ces villes où l’on peut s’acheter jusqu’à 50m² de plus qu’il y a 10 ans

Près d’un quart (24%) des interrogés disent avoir eu un coup de foudre immobilière dès la première visite selon l’étude menée par Yougov pour MeilleursAgents auprès de 2004 personnes. Pour les autres, il faut au moins 5 visites avant de se décider à passer devant le notaire. Le prix (pour 45% des sondés) et la localisation (53%) arrivent évidement en tête des critères qui poussent les acheteurs à se déplacer pour visiter un logement. Et, une fois sur place, l’état général du bien reste un point déterminant pour 54% d’entre eux.

Le coup de cœur est guidé par des intérêts personnels très différents

Les personnes interrogées convergent sur les principales caractéristiques du bien susceptibles de déclencher immédiatement l’achat. Vient en premier la luminosité pour 57%, puis la surface (56%) et enfin, l’absence de vis-à-vis (55%).

A LIRE >>> Crédits immobiliers : un coup très rude porté aux emprunteurs lésés ?

Plus révélatrices sont les caractéristiques déterminantes au coup de cœur avancées selon le sexe de l’acheteur, même si elles relèvent du stéréotype. En effet, pour les femmes, parmi les pièces qui font chavirer leur cœur figurent la cuisine (35% contre 27% des hommes) et un grand dressing (22% contre 12%). Quant à ces messieurs, le garage peut « susciter un fort enthousiasme » de leur part pour 29% d’entre eux (et tout de même 21% de ces dames).

Sur le même thème

immobilier résidence principale et secondaire

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique