Immobilier en Denormandie: vaut-il mieux attendre pour profiter de la réduction d’impôt ?

Le dispositif de défiscalisation dans l’immobilier ancien Denormandie vise en premier lieu certains centres-villes endormis. Mais d’autres communes pourraient dans les prochains mois rejoindre cette liste. Dans ce contexte, est-il urgent d’attendre ?

Le dispositif Denormandie est destiné à insuffler une nouvelle dynamique dans les centres-villes dégradés. Crédit: iStock.

En stand-by depuis son entrée en vigueur le 1er janvier 2019, le nouveau dispositif de défiscalisation dans l’immobilier ancien portant le nom de l’actuel ministre du Logement est désormais opérationnel. Le décret et les deux arrêtés listant les villes concernées par le « Denormandie » ainsi que les conditions de travaux exigés viennent tout juste de paraître au Journal officiel, avec une entrée en vigueur le 28 mars.  

Sans surprise, le dispositif étant destiné à insuffler une nouvelle dynamique dans les centres-villes dégradés et peu dynamiques, 244 d’entre eux sont éligibles dès aujourd’hui au dispositif. Il s’agit notamment des 222 villes moyennes identifiées par le ministère de la Cohésion sociale pour leur manque de dynamisme et un habitat dégradé et qui vont bénéficier d’une convention de revitalisation dans le cadre du  programme « Action cœur de ville ».

A LIRE >>> Immobilier locatif : parmi les villes éligibles au dispositif fiscal Denormandie, certaines sortent vraiment du lot

De nombreuses autres villes potentiellement éligibles

Mais ces territoires ne sont pas les seuls à être visés par le Denormandie. Car sont aussi concernés tous ceux qui souhaitent s’engager volontairement dans une Opération de Revitalisation du Territoire (ORT) qui vise, là aussi à redynamiser centres-villes et quartiers. 22 ont déjà signé avec l’Etat. Le ministère précise que l’accès à ce programme sera notamment facilité pour « les villes bénéficiant du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) et du programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD) ».

La liste des communes éligibles au Denormandie pourrait ainsi considérablement s’élargir, et donc les opportunités pour les investisseurs aussi. On y trouve, par exemple, de nombreux quartiers de grandes villes comme Marseille (Centre-ville, Canet, Arnavaux, Jean Jaurès, Malpassé…), Bordeaux (Benauge, Cenon…), Toulouse (Empalot…), Lille ou encore, de région parisienne (grande et petite couronne, départements 91 à 94). Mais l’entrée dans le dispositif Denormandie de ces communes est conditionnée à leur volonté d’y entreprendre une opération de revitalisation. Il va donc falloir surveiller le positionnement de leurs édiles dans les prochains mois.

Sur le même thème

Dispositif Denormandie Immobilier locatif Loi Denormandie

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique