Dispositif Pinel : le nouveau découpage peut coûter cher aux investisseurs

Revu et corrigé : début 2019, l’Etat a revu le dispositif Pinel, un mécanisme fiscal pour encourager l’investissement dans l’immobilier neuf en vue de la location. Le but est de favoriser la construction dans des zones tendues, où l’offre peine à répondre à la demande. Avec la réforme, l’objectif de l’Etat était de « mieux protéger les investisseurs des villes les moins attractives », relève Le Laboratoire de l’immobilier, qui a passé au crible le dispositif nouvelle version pour BFM Business. Car pour profiter de l’avantage fiscal, il faut trouver un locataire durant les douze mois qui suivent la livraison du logement.

Zones risquées et zones attractives exclues

Le Laboratoire de l’immobilier relève que le recentrage, le passage de cinq zones à trois, a passé à l’as des villes qui étaient pourtant très attractives, sans éliminer des zones risquées. Ainsi Lens, Mulhouse, Douai, Béthune ou Elbeuf sont encore considérées comme éligibles au dispositif alors qu’elles « affichent un taux de vacance quasiment deux fois plus élevé que la moyenne nationale », compris entre 15% et 17,9% en 2015.

A LIRE >>> Cas pratique : sortir gagnant d’une défiscalisation malheureuse de type Pinel, Scellier…

D’autres villes semblent intéressantes pour profiter du dispositif Pinel, mais par le jeu de la réforme du zonage, ont été exclues du dispositif. Sont prises pour exemples, les villes d’Angers, La-Roche-sur-Yon, Colmar, Poitiers ou encore Gap. Des villes qui ont un taux de vacance proche ou inférieur à la moyenne nationale, et qui sont dynamiques, parce qu’elles accueillent une population étudiante importante ou parce qu’elles sont attractives, avec des parcs d’activités à proximité.

Les loyers plafond

La révision du zonage a un autre effet, concernant les loyers. Le Laboratoire pense que le passage à trois zones ne permet plus de prendre en compte la finesse du marché locale, des situations particulières. Car à chaque zone correspond un loyer plafond. Un montant qui devait correspondre à peu près au loyer intermédiaire, soit 20% inférieur au marché. Mais dans une même zone, ce loyer plafond se trouve être trop proche ou supérieur au loyer local. Le logement n’est donc pas attractif à la location. Si le loyer plafond est inférieur au marché, le rendement locatif est amputé et l’investisseur peut perdre de l’argent.

En 2018, la Cour des comptes exigeait la fin des dispositifs fiscaux d’aide à l’investissement locatif comme le dispositif Pinel, les jugeant coûteux et inefficaces. La prorogation du Pinel pour quatre ans en 2018 et le recentrage sur des zones plus restreintes en 2019, coûterait 7,4 milliards d’euros à l’Etat d’ici 2035, selon la Cour.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Amendes routières: un rapport dénonce les failles du recouvrement

Ce rapport sénatorial évoque « une machine qui fonctionne mal et qui est en passe de se gripper". Les taux…

19/09/2019 06:45

Assureurs et banquiers français vont investir 5 milliards d’euros dans la tech

Ces 5 milliards seront placés dans "des fonds français spécialisés en technologie", a annoncé Emmanuel Macron, devant un parterre d'entrepreneurs…

18/09/2019 22:19

Carburants: un rapport relance l’idée d’une taxe carbone élargie

Le Conseil des prélèvements obligatoires remet sur le devant de la scène une taxe carbone appliquée sur l’ensemble des carburants.

18/09/2019 21:22

C’est qui le patron ?! la marque qui veut rendre les consommateurs acteurs d’une économie plus vertueuse

La marque des consommateurs C'est qui le patron ?! veut désormais accompagner la mutation de l'économie, face aux urgences climatique…

18/09/2019 19:00

Le patrimoine financier des ménages a reculé en 2018

En France, la valeur des actifs financiers bruts des ménages a diminué de 0,8 % alors que l'endettement a augmenté…

18/09/2019 18:36

Un gérant français spécialiste des matières premières entrevoit de nouveaux records sur l’or dans les prochains mois

Gérant matières premières chez Ofi Asset Management, Benjamin Louvet décrypte les grandes tendances sur le marchés de l’or dans un…

18/09/2019 17:45