Immobilier: sur le littoral, les prix augmentent plus rapidement que dans le reste de la France

Si la façade méditerranéenne reste le littoral le plus cher de France, les prix sur la côte atlantique sont en nette augmentation. La Bretagne connaît un regain d’intérêt.

Sur la façade atlantique, les prix ont augmenté de 11,8% en deux ans. Crédit: Istock

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur a-t-elle perdu la bataille de l’attractivité ? Selon une étude réalisée par Meilleursagents, un site Internet spécialisé dans l’estimation de biens immobiliers, et citée par Les Echos, c’est la côte atlantique qui a la cote ces derniers temps.

L’analyse des prix de plus de 300 stations balnéaires, qui ont au moins une plage et au moins 20% de résidences secondaires, donne le constat suivant : sur la côte atlantique, les tarifs sont en hausse de 6% en moyenne sur un an, 11,8% sur deux ans. Selon Alexandra Verlhiac, chargée d’étude chez Meilleursagents, « la hausse des prix des stations balnéaires est plus importante que celle du marché immobilier dans son ensemble ».

Jusqu’à 12 000 euros

La côte méditerranéenne n’a, cependant, pas dit son dernier mot. La Côte d’Azur reste le littoral le plus cher. A Ramatuelle, le prix moyen constaté est de 12 159 euros le mètre carré (c’est plus cher qu’à Paris). Cependant, dans quelques cas particuliers, ce record peut être pulvérisé.

Ainsi, dans le marché des maisons individuelles, le prix moyen peut atteindre 13 802 euros le mètre carré à Saint-Jean-Cap-Ferrat. D’ailleurs, les maisons ont tendance à se vendre entre 40% et 60% plus cher qu’un appartement, si l’on se base sur le prix au mètre carré. Quant à Saint-Tropez, comptez 9 789 euros du mètre carré, en moyenne.

A LIRE >>>Immobilier : ces villes où investir dans l’ancien

La Manche, littoral le plus accessible

Si le marché de la façade atlantique est dynamique, les prix y sont bien plus doux. Le record se situe à Lège-Cap-Ferret qui indique un prix du mètre carré moyen de quasiment 7 000 euros, en hausse de 6 ,3% en un an. A Arcachon, il faut compter 5 800 euros en moyenne. Sur l’île de Ré, les prix sont aussi en augmentation : + 7,1% par rapport à l’année dernière, ce qui porte le prix moyen à 6 200 euros par mètre carré. Une hausse qui doit beaucoup à la rareté du foncier.

Plus globalement, sur la côte atlantique, le prix moyen s’élève à 3 659 euros du mètre carré. Du côté de la Bretagne, l’arrivée du TGV dope la demande et les prix augmentent. Comme à Dinard, où ils ont pris 5,8% pour s’établir à 3 792 euros le mètre carré.

Le littoral le plus accessible reste quand même le Nord, le long de la Manche. Comptez 1 194 euros le mètre carré à Néville-sur-Mer, en baisse de 2,1% par rapport à l’année. Les prix sont plus élevés sur la côte normande où la demande est soutenue par les Parisiens.

Sur le même thème

immobilier Prix de l'immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique