Immobilier : ces villes où les charges de copropriété ont le plus augmenté

Selon la dernière étude annuelle publiée par le courtier en syndics MeilleureCopro.com, les charges de copropriété ont bien plus augmenté dans certaines capitales régionales qu’à Paris.

La plus forte inflation des montants des charges de copropriété est relevée à Montpellier, avec + 5,7%, portant le tarif annuel moyen au mètre carré à 23,20 euros.

En moyenne, les charges de copropriété ont augmenté de 3%. Paris bat des records en la matière, avec un tarif annuel moyen au mètre carré de 40,40 euros en 2018, contre 24 euros en province.

Un constat issu de la dernière étude annuelle publiée par le courtier en syndics MeilleureCopro.com, qui a analysé les prix affichés par 208000 groupements de copropriétaires dans les onze villes les plus peuplées de France.

A LIRE >>> Charges de copropriété: voici comment les réduire sur les 5 postes les plus coûteux

Principalement la faute aux frais de chauffage

Si la capitale se montre plus chère de 68%, c’est pourtant elle qui a connu la moindre augmentation en 2018, soit + 0,3%, alors que la hausse s’élève en moyenne à 4,6% dans les dix métropoles régionales étudiées.

Les plus fortes inflations sont relevées à Montpellier, avec + 5,7%, portant le tarif annuel moyen au mètre carré à 23,20 euros ; suivie de Toulouse, avec + 5,6%, à 22,20 euros ; de Marseille, avec + 4,6%, à 25,10 euros ; et de Nantes, avec + 4,2%, à 21,90 euros.

A LIRE >>> Copropriété: voici pourquoi les charges sont plus élevées au dernier étage qu’au premier

Une augmentation principalement due aux frais de chauffage, ces villes ayant enregistré de fortes variations de température par rapport à 2017. Bordeaux reste la métropole la moins chère, à 19,60 euros, malgré une progression de 3%.

Sur le même thème

Actualités de l'immobilier Assemblée générale copropriété charges de copropriété

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique