Suppression de la taxe d’habitation: les maires de France vent debout face à la méthode du gouvernement pour compenser la perte de cette ressource financière

L’Association des maires de France (AMF) juge inacceptables la méthode et le calendrier proposés par le gouvernement pour compenser auprès des communes la suppression de la taxe d’habitation. Le gouvernement entend compenser cette suppression totale d’ici 2023 par un transfert aux communes de la taxe sur le foncier bâti perçue par les départements.

A LIRE >>> La suppression intégrale de la taxe d’habitation reportée à 2023

Une réforme qui s’inscrit, selon l’AMF, « dans une logique recentralisatrice, en substituant un peu plus le contribuable national au contribuable local », écrit-elle dans un communiqué. Le bureau de l’association réuni mardi « estime que la méthode et le calendrier ne sont pas acceptables », car « ils écartent toute réelle négociation préalable et l’inscription de cette importante réforme dans un texte spécifique ».

Une transparence totale demandée

L’AMF, qui rassemble la quasi-totalité des maires, demande, avant la discussion au Parlement, la « transparence totale sur les évaluations et études d’impact qui ont été faites ». Elle souhaite avoir sans délai communication « des simulations pour chaque commune et chaque EPCI » (les communautés de communes) pour permettre aux exécutifs locaux de disposer de données chiffrées.

A LIRE >>> Vous allez sans aucun doute partager l’avis tranché et cru du ministre chargé des collectivités territoriales sur la taxe d’habitation

Le gouvernement a présenté mi-juin aux associations d’élus ses propositions pour compenser la perte de la taxe d’habitation par les communes, pour un montant de 17 milliards d’euros. La fraction départementale de la taxe sur le foncier bâti (14,2 milliards) reviendrait notamment aux communes. Les groupements de communes conserveraient quant à eux la part de taxe sur le foncier bâti qui leur est allouée à laquelle s’ajouterait une part de TVA. Ces propositions devraient être inscrites dans la loi de finances pour 2020.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Assurance vie LinXea Avenir: aucun frais sur les versements, des rendements au rendez-vous… C’est presque un sans faute pour ce contrat

Sans aucuns frais sur les versements, et avec des taux raisonnables sur le reste ainsi que des fonds en euros…

19/08/2019 20:09

Assurance vie Mes-placementsliberté: le contrat idéal pour un épargnant averti

Depuis 9 ans, ce contrat est très innovant et offre une arge palette de fonds pour diversifier ses placements.

19/08/2019 19:24

Placements : comment continuer à faire fructifier son épargne à 60 ans, 70 et 80 ans?

A 60, 70 ou 80 ans, les stratégies d’épargne évoluent en fonction de l’horizon de placement et de vos objectifs.…

19/08/2019 18:30

Carburants: la baisse des prix se poursuit

Les prix des carburants ont poursuivi leur baisse la semaine dernière. Le sans plomb affiche un recul marqué. 

19/08/2019 17:35

Arnaque au numéro de téléphone: les assistants vocaux peuvent se faire avoir

Certains usurpent l’identité d’entreprises pour tromper les assistants vocaux qui cherchent un numéro de téléphone. Ainsi, les consommateurs peuvent se…

19/08/2019 15:59

Comment calculer l’indemnité d’entretien de son assistante maternelle? Un simulateur en ligne permet d’être au plus juste

Pas toujours simple de s’y retrouver en tant que particulier employeur pour payer, comme le prévoit les textes, son assistante…

19/08/2019 15:19