Suppression de la taxe d’habitation: les maires de France vent debout face à la méthode du gouvernement pour compenser la perte de cette ressource financière

L’Association des maires de France (AMF) juge inacceptables la méthode et le calendrier proposés par le gouvernement pour compenser auprès des communes la suppression de la taxe d’habitation. Le gouvernement entend compenser cette suppression totale d’ici 2023 par un transfert aux communes de la taxe sur le foncier bâti perçue par les départements.

A LIRE >>> La suppression intégrale de la taxe d’habitation reportée à 2023

Une réforme qui s’inscrit, selon l’AMF, « dans une logique recentralisatrice, en substituant un peu plus le contribuable national au contribuable local », écrit-elle dans un communiqué. Le bureau de l’association réuni mardi « estime que la méthode et le calendrier ne sont pas acceptables », car « ils écartent toute réelle négociation préalable et l’inscription de cette importante réforme dans un texte spécifique ».

Une transparence totale demandée

L’AMF, qui rassemble la quasi-totalité des maires, demande, avant la discussion au Parlement, la « transparence totale sur les évaluations et études d’impact qui ont été faites ». Elle souhaite avoir sans délai communication « des simulations pour chaque commune et chaque EPCI » (les communautés de communes) pour permettre aux exécutifs locaux de disposer de données chiffrées.

A LIRE >>> Vous allez sans aucun doute partager l’avis tranché et cru du ministre chargé des collectivités territoriales sur la taxe d’habitation

Le gouvernement a présenté mi-juin aux associations d’élus ses propositions pour compenser la perte de la taxe d’habitation par les communes, pour un montant de 17 milliards d’euros. La fraction départementale de la taxe sur le foncier bâti (14,2 milliards) reviendrait notamment aux communes. Les groupements de communes conserveraient quant à eux la part de taxe sur le foncier bâti qui leur est allouée à laquelle s’ajouterait une part de TVA. Ces propositions devraient être inscrites dans la loi de finances pour 2020.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Réforme des retraites: quoi, pour qui, quand, comment ?

Edouard Philippe a détaillé le contenu de la réforme des retraites, qui sera présentée en février au Parlement. Voici les…

11/12/2019 21:50

Unanimité syndicale contre le discours de Philippe, la CDFT bascule

Le bureau national de la CFDT doit se réunir dans l'après-midi pour décider "des actions dans les jours et les…

11/12/2019 19:10

Grèves: la France « très loin d’une pénurie » de carburant, puise dans ses stocks

L'approvisionnement des quelque 200 dépôts pétroliers et stations-service du réseau français est toutefois selon lui assuré par le recours aux…

11/12/2019 17:08

Cheminots: la CGT appelle à « renforcer la grève », Philippe « hors-jeu » selon la CFDT

Le discours d'Édouard Philippe détaillant la réforme des retraites suscite le fort mécontentement de l’ensemble des syndicats.

11/12/2019 16:45

Ce qui attend les quadras de la génération 1975, premiers de corvée de la réforme des retraites

C’est l’un des points clés du discours du Premier ministre. Si vous êtes nés avant 1975, la réforme par points…

11/12/2019 16:06

Crédit à la consommation: détenu par un Français sur cinq, il revient à son plus haut niveau

Délaissé depuis 2010, ce type de crédit fait son retour en grâce, porté par une forte progression des demandes chez…

11/12/2019 15:12