Immobilier : les enfants peuvent emprunter auprès de leurs parents -même sans intérêt- pour accéder à la propriété

Afin d’aider leurs enfants à s’installer, de nombreux parents, qui ne souhaitent pas se défaire par le biais d’un don d’une partie de leur patrimoine, peuvent leur consenter un prêt à des conditions préférentielles.

Souvent, les modalités de remboursement sont très souples et les intérêts, faibles, voire inexistants. Cette opération est légale. La seule obligation repose sur l’emprunteur qui devra déclarer ce prêt au fisc.

A LIRE >>> Crédit immobilier: les taux d’intérêt tombent à un niveau jamais vu en France

S’il y a des intérêts, le prêteur devra les déclarer et effectuer lui-même les prélèvements fiscaux et sociaux, une corvée à ce point complexe qu’il vaut mieux renoncer à toute rémunération.

Le crédit n’a pas un caractère intangible. Autrement dit, les parents peuvent renoncer à tout remboursement du capital. Il faut alors se montrer prudent. D’abord, d’un point de vue fiscal, l’Administration considérera que cette renonciation équivaut à une donation. L’emprunteur devenu donataire sera alors tenu de payer les droits selon un barème progressif après un abattement de 100.000 euros.

Un calcul selon le nombre d’enfants

Ensuite, il est impératif de vérifier que le prêt devenu don ne vas pas au-delà de ce que vous pouvez transmettre à chacun de vos enfants. Il convient de s’assurer que la somme avancée ne dépasse pas la quotité disponible, ce qui obligerait le notaire à recalculer les parts de chacun de vos descendants à votre décès.

A LIRE >>> Assurance vie: comment être sûr que votre patrimoine ira à la bonne personne ?

Si elle l’excède, rien ne vous interdit de couper la poire en deux. Vous pouvez renoncer au remboursement du prêt dans la limite de la quotité disponible et maintenir l’obligation pour le surplus, au besoin en assouplissant les conditions (par exemple en établissant un nouvel échéancier).

Vous limiterez ainsi les récriminations de vos autres enfants qui se sentiraient lésés par l’abandon de votre créance au seul profit de l’un d’eux

Robin Massonnaud

Partager
Publié par
Robin Massonnaud

Articles récents

Courriers en retard ou perdus: une ville de l’Essonne saisit le gendarme des télécoms contre La Poste

Selon la mairie, "en moyenne 15% des courriers n'arrivent jamais à destination et les envois d'une lettre "prioritaire" cumulent plusieurs…

22/11/2019 16:20

Auto-écoles: bientôt possible de financer le permis de ses enfants avec ses droits à la formation?

Les professionnels des auto-écoles souhaitent rendre possible la portabilité des droits de formation des parents aux enfants pour financer le…

22/11/2019 15:52

Les restaurateurs ne risqueront plus de redressement fiscal en mangeant dans leur établissement

Gérald Darmanin a annoncé que le montant forfaitaire des repas pris par toute l'équipe du restaurant, y compris les dirigeants,…

22/11/2019 15:26

La Bourse de Paris reprend confiance, aidée par le commerce

La Bourse de Paris retrouve de l’allant ce vendredi, repassant au-dessus des 5.900 points.

22/11/2019 14:22

Déchets : la tarification incitative de la redevance fait du chemin en France

La tarification incitative appliquée par plusieurs collectivités en France introduit une part variable dans le montant de la redevance des…

22/11/2019 13:29

Macron reconnaît traîner la baisse de 5 euros des APL « comme un boulet »

"Je sais, les cinq euros d'APL, je le traîne comme un boulet", a-t-il lancé à Amiens lors d'un échange avec…

22/11/2019 13:29