Immobilier: quand le «leasing» peut faire baisser le prix des logements neufs

Quelles solutions pour faire baisser le coût des logements neufs dans des zones tendues comme l’agglomération parisienne par exemple ? In’li, une filiale de l’association Action logement, a peut-être une solution. Spécialisée dans le logement intermédiaire, entre le HLMet les logements aux prix du marché, In’li compte appliquer la technique du « leasing », c’est-à-dire la location avec une option d’achat.

Un prix inférieur au marché

Benoist Apparu, ancien ministre et président du directoire d’In’li, détaille dans les colonnes du Figaro, le système qui va se mettre en place. Des ménages entreront dans un logement neuf où ils seront locataires. Après cinq ans de location, In’li leur proposera d’acheter le logement, qui sera vendu à un prix inférieur au marché. En effet, la filiale d’Action logement aura acquis ces logements en bloc, ce qui lui permettra d’avoir une réduction sur le prix de 10% à 15%.

Une réduction qui sera profitable au locataire/acheteur, car In’li cèdera au prix d’achat, sans tenir compte de l’inflation intervenue dans les prix de l’immobilier. « Nous avons un premier projet de ce type de 27 logements à Bagneux (Hauts-de-Seine) développé avec le promoteur Linkcity. La livraison du programme est escomptée dans deux ou trois ans », explique Benoist Apparu. Un prochain programme de même nature devrait se concrétiser à Versailles (Yvelines).

Légalisée par une loi de 1984 pour l’immobilier, le leasing ou LOA (location avec option d’achat) est principalement utilisé par des bailleurs sociaux. Cependant, certains tentent d’étendre ce système aux logements du marché, comme le site Internet Quasiaqui, rapporte Les Echos. Selon le fondateur de ce site Internet, Jean-Baptiste Massif, « dans le secteur privé, on estime entre 300 et 400 transactions de ce type par an mais elles se concluent sous les radars ».

A LIRE >>> Les taux négatifs ne doivent pas devenir une « drogue »

L’indivision

Autre idée d’In’li, l’indivision : le logement sera détenu par la filiale d’Action logement et par le ménage qui l’occupe. Pour la partie détenue par In’li, le ménage paiera un loyer. Selon Benoist Apparu, « au fur et à mesure de sa carrière, on peut penser que ce ménage gagnera mieux sa vie. Du coup, à son rythme, il pourra racheter les m² dont jusqu’ici il était locataire ». En cas de déménagement, le logement est vendu et chacun récupère sa quote-part. Quant à l’acquéreur, il profite d’une réduction de 10% à 15% sur le prix du logement. Une expérimentation devrait être lancée dans les six mois.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Les signataires de promesses de vente peuvent se rétracter jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire

Les acheteurs immobiliers ont un délai supplémentaire pour se rétracter après la signature d’une promesse de vente, c’est-à-dire jusqu’au 3…

03/04/2020 09:38

Coronavirus : le CAC 40 a bien résisté, mais il n’est pas à l’abri d’une rechute

Si le CAC 40 a plutôt bien résisté aujourd’hui à la mauvaise nouvelle provenant des Etats-Unis, il n’est pas à…

02/04/2020 19:08

L’or, une protection qui peut rapporter

L’or n’a jamais rien rapporté ! Ni intérêts ni dividendes, contrairement aux obligations et aux actions. En revanche, ses cours…

02/04/2020 18:00

La CFDT réclame le rétablissement de l’ISF

Le secrétaire général de la Confédération Française Démocratique du Travail demande que les « plus riches » participent à «…

02/04/2020 16:14

Les commerçants n’ont pas le droit de refuser l’argent liquide

Les commerçants de votre quartier affichent « CB uniquement » sur leur vitrine ? Pourtant, ils n’ont pas le droit…

02/04/2020 15:49

Coronavirus : la MAIF va reverser plus de 100 millions d’euros à ses assurés en raison de la chute des accidents auto

La MAIF a décidé de rembourser à ses sociétaires une partie des cotisations d’assurances auto à hauteur d’un peu plus…

02/04/2020 15:30