Immobilier : pour la moitié des copropriétaires, le syndic est trop cher

Une étude de la Fédération nationale de l’immobilier informe qu’un copropriétaire sur deux juge que les frais de son syndicat sont trop élevés, malgré sa satisfaction vis-à-vis de son fonctionnement.

51% des copropriétaires pensent que les frais de leurs syndicats ne sont pas justifiés. Crédit: iStock.

Promulguée en fin d’année 2018, la loi Elan prévoyait notamment de moderniser et d’assouplir le droit des copropriétés pour qu’il s’adapte à la diversité de ces dernières. C’est dans le cadre de l’application de cette loi que la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) a lancé une enquête auprès de dizaines de milliers de ses clients copropriétaires, comme le rapporte Cbanque. La moitié estime que son syndicat lui coûte trop cher. 51% des copropriétaires pensent en effet que ces frais ne sont pas justifiés.

Une hausse des charges et des honoraires

Et cela s’explique peut-être par la hausse des charges constatée par l’Association des responsables de copropriété, citée par Le Figaro. En 2018, les charges auraient ainsi augmenté de 4% en moyenne, donc deux fois plus qu’en 2017. On explique ce changement notamment par la hausse des tarifs de l’énergie. Et les charges ne sont pas les seules à peser plus lourd sur le porte-monnaie des propriétaires. En effet, les honoraires des syndicats de copropriété augmentent également, selon Syneval, le courtier spécialisé en syndic. À Paris, par exemple, en 2017, les honoraires étaient en moyenne de 3 707 € par an, ils passent à 4 085 en 2018. La rémunération des professionnels grimpe de 20% à Lyon.

Niveau finances, les copropriétaires ne sont donc pas vraiment satisfaits. Même 48% de ceux qui siègent au syndic sont mécontents de ces frais. Un tiers des propriétaires envisage ainsi de changer de syndic, mais les trois quarts n’ont pas mis en concurrence leur syndicat. Une pratique pourtant permise tous les trois ans par la loi Alur.

A LIRE >> Votre syndic de copropriété devra être plus transparent, sous peine de sanctions

Les copropriétaires satisfaits du travail de leur syndic, malgré son coût

Si les copropriétaires se plaignent du poids financier de leur syndicat, ils ne sont pas pour autant mécontents de son travail. 68% des personnes interrogées par la Fnaim se disent ainsi satisfaites du fonctionnement de leur copropriété. Les nombres de lots réduits sont les plus comblés avec 70% de satisfaction. Pour ce qui est des attentes des propriétaires vis-à-vis de leur syndic, la Fnaim constate une volonté de réactivité, de disponibilité, d’accueil et des connaissances techniques.

Sur le même thème

Budget charges de copropriété Copropriété immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique