Investissement immobilier : l’alternative avantageuse de la résidence en club touristique

L’investissement immobilier dans une résidence touristique comporte de nombreux avantages, au-delà de la réduction d’impôts qui devrait prendre fin en 2021.

Selon les experts, le moment serait idéal pour investir dans une résidence touristique. Crédit: iStock

Une maison dans un Center Parcs, un studio Pierre & Vacances ou un appartement vue mer chez Odalys Vacances intéresseraient de plus en plus d’investisseurs. Dans les années 2000, le marché connait un boom, puis beaucoup d’acteurs du secteur s’effondrent, les particuliers sont plus craintifs. Mais aujourd’hui, selon les experts interrogés par Le Monde, le moment serait idéal pour investir dans une résidence touristique.

Moins d’entretien, pas de gestion locative

Ces logements de vacances « prêts à vivre » offrent de nombreux avantages pour les propriétaires : pas de gestion locative, moins d’entretien, pas de retard sur le paiement des loyers. Les loueurs en meublé non professionnels se créent ainsi un patrimoine immobilier tout en profitant d’un appartement de vacances pendant quelques semaines par an. Bien sûr, le taux de rendement du bien dépendra du taux d’occupation, et du moment choisi dans l’année.

« En moyenne, les particuliers viennent deux semaines par an, ce qui impacte faiblement leur rentabilité. Par exemple, pour notre Center Parcs Les Landes de Gascogne, en Lot-et-Garonne, le taux de rentabilité moyen est estimé à 4 %. Les investisseurs perdent 0,5 % à chaque semaine occupée en saison haute », précise Dominique Ménigault, directeur général de Pierre & Vacances Conseil immobilier.

A LIRE >> Immobilier : Facil Habitat, la nouvelle plateforme qui simplifie la vie des propriétaires

3 à 5% de rentabilité

L’investissement dans ce type de résidence a des avantages fiscaux depuis la loi Censi-Bouvard. Mais ce dispositif prendrait fin à partir de 2021. Or, pour les experts, l’investissement reste intéressant. « Ceux qui produisent aujourd’hui le font sans se reposer sur la défiscalisation. Seules les sociétés solides ont survécu à cette crise », explique Olivier Bernadat, directeur commercial de Cerenicimo.

En effet, le marché connait des prix en baisse. « Les appartements sont 30 % moins chers que ce que l’on pouvait trouver il y a dix ans », selon M. Bernadat. Pourtant, les villages touristiques connaissent une montée en gamme depuis quelques années, selon le Syndicat national des résidences de tourisme.  En moyenne, pour les experts, la rentabilité d’une résidence touristique varie de 3 à 5% selon les régions.

Sur le même thème

immobilier Immobilier locatif Tourisme

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique