Les coins de l’Hexagone privilégiés par les Français pour acheter une résidence secondaire

Villes du littoral, stations de ski… La France est championne d’Europe des résidences secondaires. Et les destinations les plus prisées sont à l’image des endroits les plus touristiques.

Le littoral est particulièrement plébiscité. Crédit: Istock

La France, le pays des résidences secondaires. Avec 3,4 millions de logements (maisons et appartements) déclarés comme tels, elle est la championne d’Europe en la matière. Ainsi, 10% du parc immobilier français est dédié à la résidence secondaire.

Le Var et les Hautes-Alpes

Mais où les Français préfèrent-ils investir ? A ce jeu-là, c’est le Var qui décroche la palme : 25,54% des logements de ce département sont des résidences secondaires, ce qui représente 476 514 logements, d’après un décompte réalisé par l’Insee et relayé par Le Figaro. Par contre, en termes de pourcentage, c’est le département des Hautes-Alpes qui domine, avec 45,14%, soit 60 400 logements.

Dans ce classement, on trouve aussi les deux départements corses : en Corse-du-Sud, 39,38% des habitations sont des résidences secondaires, soit 66 159 ; du côté de la Haute-Corse, on compte 77 716 résidences secondaires soit 35,32%. La Savoie attire également : 37,32% des logements sont des pied-à-terre, soit 192 573 maisons et appartements.

A LIRE >>> Le vrai coût d’une résidence secondaire (et ce qu’elle peut rapporter)

112 650 résidences secondaires à Paris

Si les départements côtiers sont principalement les plus prisés pour acheter son logement de villégiature, les stations de ski ne sont pas en reste. Certaines sont d’ailleurs composées presque uniquement de logements secondaires. C’est principalement le cas des stations de haute altitude. Ainsi, Les Belleville, en Savoie, affiche un taux de résidence secondaire de 89,3%. A l’échelle des villes, c’est l’un des taux les plus importants.

Parmi les autres villes qui affichent des taux élevés, on peut citer Le Barcarès dont 82,5% des logements sont des résidences secondaires, Leucate (84,7%), La Grande-Motte (73,9%), Le Grau-du-Roi (81%) ou encore Agde (69,1%). Les villes d’Arcachon, Saint-Hilaire-de-Riez, Saint-Cyprien, des Sables-d’Olonne et de La Baule-Escoublac affichent aussi des taux supérieurs à 50%. Quant à Paris, elle ne comporte que 8,2% de résidences occasionnelles déclarées, ce qui représente quand même 112 650 logements.

Sur le même thème

Prix des vacances Résidence secondaire

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique