Qui sont les emprunteurs qui accèdent au prêt à taux zéro?

Le prêt à taux zéro est destiné aux catégories sociaux-professionnelles les moins favorisées. Ce sont les employés qui en ont le plus profité en 2018.

Le prêt à taux zéro va être encore resserré en 2020. Crédit: Istock

Ouvriers, employés, cadres… Le prêt à taux zéro, après avoir subi un tour de vis dans ses conditions d’attribution en janvier 2018, profite encore aux catégories sociaux-professionnelles ciblées par ce dispositif. C’est ce qui ressort du rapport d’information sur l’application des mesures fiscales du député LREM Joël Giraud, qui s’appuie sur des données de la SGFGAS (Société de gestion des financements et de la garantie de l’accession sociale à la propriété), et cité par le site Internet Cbanque.com.

Baisse du nombre de prêts

Ainsi, 87 434 prêts à taux zéro (PTZ) ont été accordés en 2018 contre 123 477 en 2017 avant la réforme, soit une baisse de 29%, en raison des nouvelles règles mises en place. La catégorie sociale qui a eu le plus recourt au PTZ pour compléter son emprunt pour acheter son logement sont les employés : ils représentent 38,8% du total des PTZ octroyés.

Viennent ensuite les ouvriers (23,4%), les professions intermédiaires comme les professeurs, les infirmiers, les assistants sociaux (22%) et les cadres (16,8%). Les retraités, les agriculteurs, les inactifs et les chefs d’entreprise représentent une minorité de bénéficiaires. Près de 66% des bénéficiaires du PTZ ont moins de 35 ans et la plupart des foyers sont composés d’une ou deux personnes.

Les prêts accordés en 2018 sont très majoritairement destinés à l’achat d’un logement neuf, à 75,7%. Une proportion en légère diminution par rapport à 2017, 78%. Cette baisse se confirme pour la première partie de l’année 2019, où durant les six premiers mois, les PTZ accordés étaient à 73% pour un logement neuf et 27% pour l’achat d’un logement ancien.

A LIRE >>> Immobilier: réduction du PTZ et disparition de l’APL accession font chuter les ventes de maisons

51 666 euros prêtés par personne en moyenne

Géographiquement, le prêt à taux zéro bénéficie principalement aux acquisitions qui se situent dans les zones B2 et C, c’est-à-dire les villes moyennes et les territoires ruraux, à 56,2% en 2018, un pourcentage en baisse. S’il fallait dresser le portrait-robot de l’emprunteur « type », il s’agirait d’une ou d’un employé(e) célibataire de 33 ans, qui emprunte 51 666 euros à taux zéro pour acheter une maison individuelle neuve en zone rurale qui lui coûte au total 193 350 euros.

Au 1er janvier 2020, le PTZ sera recentré uniquement sur les zones dites tendues. Les zones B2 et C ne seront plus concernés. Une mesure pour aider les ménages modestes à accéder à la propriété dans les grandes agglomérations… mais aussi pour faire des économies à l’Etat qui compense auprès des banques le manque à gagner que représente pour elles le taux zéro.

Sur le même thème

Prêt à taux zéro prêt immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique