Rénovation énergétique : le gouvernement lance un plan de 200 millions d’euros

La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a annoncé dimanche 8 septembre, un nouveau dispositif pour lutter contre les 7 millions de logements considérés comme des « passoires énergétiques ».

Les 200 millions d'euros débloqués entre 2020 et 2024 ne seront pas distribués aux propriétaires, mais serviront à sensibiliser les professionnels de la rénovation et les ménages. Crédit: iStock.

La France compterait 7 millions de logements décrits comme des « passoires énergétiques », des bâtiments trop froids en été et trop chauds en hiver, où la consommation d’énergie est particulièrement élevée. Le gouvernement veut pousser à la rénovation énergétique de ces bâtiments avec un nouveau service d’accompagnement, et un chèque de 200 millions d’euros. La ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, a annoncé cette nouvelle mesure dans le Journal du dimanche, le 8 septembre.

Des campagnes de sensibilisation

Ce nouveau dispositif sera lancé le 1er janvier prochain. Les 200 millions d’euros débloqués entre 2020 et 2024 ne seront pas distribués aux propriétaires, mais serviront à sensibiliser les professionnels de la rénovation et les ménages, notamment avec des guichets pour accompagner et conseiller pendant les travaux. Le reste du financement des projets de rénovation sera pris en charge par les collectivités.

A LIRE >> Rénovation énergétique: l’UFC-Que Choisir dénonce les « pratiques désastreuses » des acteurs du secteur

Le service d’accompagnement s’ajoute à des aides déjà existantes comme celles de l’Agence nationale de l’habitat, le crédit d’impôt pour la transition énergétique, les prêts à taux zéro, les certificats d’économie d’énergie (CEE) ou la TVA à taux réduit. « En cumulant toutes les aides existantes, nous mettons plus de 3 milliards d’euros cette année sur ce dossier ! », a déclaré la ministre dans le JDD. Pour le gouvernement, le but est de rénover tous les 35 millions de logements du pays pour qu’ils correspondent au label « bâtiment basse consommation ».

Sur le même thème

Aides à la rénovation immobilier Rénovation bien immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique