Se connecter S’abonner

Immobilier: les places de parking, un bon filon pour investir à Paris

Le prix des places n’a pas augmenté aussi rapidement que celui des logements. Certains quartiers sont à privilégier par rapport à d’autres pour investir.
Crédit: iStock.

Vous ne pouvez plus vous permettre d’investir dans un logement, au vu des prix désormais pratiqués ? Avez-vous pensé à acheter une place de parking pour la mettre en location ? Selon les données de l’entreprise Monsieur Parking, qui répertorie des annonces de vente, citées par Le Parisien, une place de parking louée à 126 euros par mois (une moyenne) à Paris permet un rendement de 5,14%.

Des problèmes de stationnement

Cependant tous les quartiers ne se valent pas : les places de parking dans le centre sont moins rentables car plus chère à l’achat. Il faut aussi viser les quartiers où il y a des problèmes de stationnement et une forte concentration de logements. Aussi, les quartiers les plus récents ne sont pas intéressants car les logements neufs sont souvent livrés avec des garages et des places de stationnement.

A LIRE >>> Immobilier : ces villes d’Ile-de-France vers lesquelles se tournent les investisseurs

Du point de vue des prix, ceux-ci n’ont pas suivi la même courbe que ceux des logements parisiens. Selon une étude des notaires du Grand Paris, les tarifs des places de parking ont augmenté de 65,3% en 20 ans, passant de 17 100 euros la place en moyenne en 1998 à 28 600 euros. Durant la même période, le prix des logements a augmenté de 306,2%.

Un bail souple

Une moyenne qui cache évidemment de fortes disparités selon les quartiers et les arrondissements. En effet, de 15 600 euros la place dans le XXe arrondissement, on passe à 45 900 euros dans le VIe, voire 57 600 euros dans le VIIe arrondissement de la capitale. En petite couronne, là où se concentrent désormais les familles (et donc les véhicules), comptez 17 100 euros de la place de parking en moyenne en 2018.

A LIRE >>> Immobilier: le prix moyen du mètre carré à Paris atteint un nouveau record en août

Et si les mesures anti-voiture de la municipalité parisienne peuvent refroidir, elles concernent principalement les places en voirie. Ce qui peut stimuler la demande de places privées mais faire augmenter les prix. Selon un expert cité par le quotidien, il peut être intéressant de regarder aussi du côté des futures gares du Grand Paris Express.

A noter que les baux de location d’une place de parking sont plus souples que ceux qui régissent la location d’un logement. En effet, le propriétaire peut y inscrire une durée minimale de location, définir la durée du préavis et augmenter le loyer quand il le souhaite.