Immobilier: une copropriété a testé l’assemblée générale en visioconférence

Désormais, il sera plus compliqué de trouver une excuse pour ne plus aller à l’assemblée générale des propriétaires de sa copropriété. A Nantes, il y a quelques jours, s’est tenue l’une des premières AG avec visioconférence, comme il est désormais possible d’en faire en vertu de la loi Elan (évolution du logement et aménagement numérique). Le décret d’application de cette mesure avait été publié en juin dernier.

Une lettre quelques jours après

Comme le relate Le Figaro, les propriétaires de cette « copro » de 49 logements, intéressés par cette nouvelle technologie, ont dû adresser au syndic une lettre dans laquelle ils indiquaient leur présence par visioconférence le jour de l’assemblée, dans le but d’éviter les usurpations d’identité. Est-ce une conséquence de la visio ? Ce jour-là, l’AG a duré une heure et demie au lieu de trois heures habituellement.

A LIRE >>> Copropriété: des répartiteurs de frais de chauffage devront être installés… si c’est rentable

Laurent Soulier, le président de Foncia Région Ouest, pense que « cet outil va instaurer plus d’écoute dans les débats et nous permettre de multiplier les AG même pour une seule résolution ». Le dispositif sera complet quand en 2020, le gouvernement promulguera le décret autorisant le vote par correspondance, prévu dans la loi.

Augmenter la participation

Pour Philippe Salle, le président du groupe Foncia, « le nombre de participants des AG est de plus en plus faible. Une petite minorité prend souvent des décisions pour un grand nombre. Il faut accélérer les prises de décision et faire participer le plus de copropriétaires ». Ces nouveaux dispositifs pourraient donc être un remède. Ce jour-là, à Nantes, des investisseurs habitant à Tours ou Brest ont pu participer à cette AG sans se déplacer.

A LIRE >>> Immobilier : ces villes où les charges de copropriété ont le plus augmenté

D’un point de vue technique, le décret stipule que « l’assemblée générale décide des moyens et supports techniques permettant aux copropriétaires de participer aux assemblées générales par visioconférence, par audioconférence ou par tout autre moyen de communication électronique ». Ce qui signifie que n’importe quel moyen de communication peut être employé (Facetime, téléphone classique, Skype), tant que le syndic est prévenu suffisamment à l’avance pour mettre en place les moyens techniques requis.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Intéressement des salariés: pour le gouvernement, « le compte n’y est pas encore »

Pour encourager les entreprises à mettre en place un dispositif d’intéressement, le gouvernement a annoncé l'année dernière des mesures de…

28/01/2020 17:00

Grève: la RATP ne remboursera pas le pass Navigo de janvier

Catherine Guillouard, la PDG de la RATP, estime être déjà allée au-delà de ses obligations contractuelles en remboursement intégralement le…

28/01/2020 15:49

Famille: 7 jeunes adultes sur 10 sont aidés financièrement par leurs parents

Malgré un petit boulot d'étudiant ou un emploi et des aides, les 18-24 ont besoin du soutien financier, mais pas…

28/01/2020 14:28

La Bourse de Paris reprend son souffle à mi-séance après les pertes de la veille

L’indice phare de la Bourse de Paris retrouve des couleurs après un lundi marqué par les craintes autour du coronavirus.…

28/01/2020 14:21

Le Portugal ne sera bientôt plus un paradis fiscal pour les retraités européens

L’exonération d’impôt dont bénéficient les retraités européens s’installant au Portugal pourrait vivre ses derniers instants. Leurs revenus seraient alors taxés…

28/01/2020 13:47

Budget: une application vous aide à boucler les fins de mois difficiles

L'application Sherwood vous avance de l'argent pour vous éviter d'être à découvert. Elle récupère automatiquement son dû sitôt votre paie…

28/01/2020 12:46