Immobilier: à Paris, l’investissement locatif progresse fortement

En 2019, un million de transactions immobilières auront été conclues. Une part croissante d’entre elles sont des investissements locatifs. Une conséquence des taux bas.

A Paris, le prix moyen du mètre carré dépasse les 10 000 euros. Crédit: iStock

Dans la capitale française, le marché de l’immobilier s’emballe. Ainsi, les notaires du Grand Paris ont confirmé au début du mois de septembre, en lien avec l’Insee, que le prix moyen du mètre carré à Paris a dépassé les 10 000 euros. Dès juillet, ils affirmaient que « le prix au mètre carré des appartements parisiens (…) approchera 10 200 euros en septembre 2019, dépassant ainsi largement la barre des 10 000 euros ». Soit une augmentation des prix de 66% en dix ans.

Une des conséquences de ce phénomène, c’est l’augmentation des achats de logements pour les mettre en location. Selon le réseau d’agences immobilières Century 21, cité par BFM, le nombre de transactions de cette nature a progressé de 6% entre les troisièmes trimestres 2018 et 2019.

A LIRE >>> Immobilier: une étude de la banque UBS pointe le risque de «bulle» à Paris

33% des transactions

Une des conséquences de ce phénomène, c’est l’augmentation des achats de logements pour les mettre en location. Selon le réseau d’agences immobilières Century 21, cité par BFM, le nombre de transactions de cette nature a progressé de 6% entre les troisièmes trimestres 2018 et 2019.

Ainsi, à Paris, 33% des transactions immobilières sont des investissements locatifs, une proportion jamais constatée auparavant. D’après Century 21, « ces acquisitions réalisées à titre de placement représentent désormais 27,1% des transactions en France, un niveau jamais encore observé. Pour comparaison, il y a 10 ans, la proportion des investissements n’était que de 14,8% ».

A LIRE >>> Immobilier : les particuliers qui louent leur bien peuvent filtrer les locataires sur PAP

Au total, plus d’un million de transactions immobilières devraient avoir lieu cette année. Un volume soutenu principalement grâce aux taux bas. En moyenne, les particuliers empruntaient à 1,17% en août 2019 selon l’observatoire Crédit logement/CSA.

Mais les prix élevés de l’immobilier ont un revers : les employés et les cadres moyens doivent quitter la capitale pour la petite ou la grande couronne pour pouvoir trouver des logements abordables. Ainsi, Châtillon, Montrouge, Boulogne, Montreuil, Saint-Denis ou encore Saint-Ouen sont des communes de plus en plus plébiscitées.

Sur le même thème

Immobilier à Paris Immobilier locatif

Réactions et commentaires

Sur la même thématique